Chercher blog.fr

  • La consommation de viande continue à progresser

    La consommation mondiale annuelle de viande devrait continuer à progresser dans les dix prochaines années, tirée par les pays émergents, ont indiqué des chercheurs lors du 61ème Congrès international des Sciences et Technologies des viandes, qui s'est achevé vendredi à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

    "La tendance attendue est une augmentation de la consommation mondiale de viande de 1,6% par an lors des dix prochaines années", a estimé l'agroéconomiste belge Erik Mathijs, citant des chiffres récents de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

    En cinquante ans, la consommation de produits carnés (viande fraîche, charcuterie, plats surgelés, conserves) a presque doublé dans le monde, passant de 23,1 kilos par personne et par an en 1961, à 42,2 kilos en 2011.

    "Au cours des 20 dernières années, les pays émergents ont connu une révolution de l'élevage qui a conduit à une hausse de la consommation en viande, en particulier de porc et de volaille", a expliqué Pierre Sans, chercheur associé à l'Inra Aliss (Alimentation et Sciences sociales) d'Ivry-sur-Seine.

    Dans les prochaines années, les pays émergents devraient continuer de tirer vers le haut une consommation mondiale, qui s'est tassée dans les pays les plus développés (Europe de l'Ouest, Amérique du Nord, Japon). Les principales raisons: "le prix unitaire élevé de la viande" dans un contexte de crise économique et la "prise de conscience des consommateurs" en matière de bien-être animal et de nutrition notamment.

    Autre incertitude: le changement climatique, dont l'un des premiers responsables est l'élevage, rappelle Erik Mathijs, qui enseigne à l'Université de Louvain (KUL).

    "Les négociations (visant à un accord pour lutter contre le changement climatique) porteront nécessairement sur la réduction de la production et de la consommation de viande", a-t-il prédit.

    La prochaine édition du congrès aura lieu en 2016 à Bangkok (Thaïlande).

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1524/Cuisine/article/detail/2438357/2015/08/28/La-consommation-de-viande-continue-a-progresser.dhtml

  • "Madame me faisait porter des couches" : l'histoire de Damien, 31 ans, ex-bonne

    "Quand j’ai vu la couverture de "L’Obs", sur les domestiques, avec cette photo d’un tablier de bonne, ça m’a fait un choc en plein coeur. Mon passé me rattrapait. Je l’ai lu et je me suis tellement reconnu dans les témoignages recueillis. Je m’appelle Damien, j’ai 31 ans, et moi aussi, j’ai été "bonne". Et cet uniforme pourtant féminin, je l’ai porté. C’était il y a dix ans.

    J’étais au chômage et j’avais entendu parler par des connaissances, d’une dame très fortunée qui cherchait "une" employée de maison. J’avais 20 ans, j’ai postulé, même si je suis un garçon et qu’elle avait spécifié qu’elle voulait une jeune fille. Le jour dit, je suis venu. C’était dans le manoir où habitait cette dame, une sexagénaire. Elle m’a dévisagé de haut en bas, puis elle a dit :

    Oh, bon, ça fera bien l’affaire. Il faudra être docile, hein ! Moi, je veux quelqu’un de bien docile."

    Ses conditions étaient cependant très spéciales : comme elle n’avait jamais eu que des bonnes, elle voulait que je sois habillé en bonne ! Avec l’uniforme de bonne, le col, la coiffe et tout et tout !
    Comment je suis devenu "Rosa"

    Autre lubie, elle souhaitait m’appeler Rosa. Car elle avait toujours appelé ses bonnes Rosa.

    Normalement, la place était rémunérée à 1.100 euros net, mais comme j’étais un garçon, elle a carrément doublé mon salaire. J’étais à 2.200 nets, logé, nourri, blanchi. Je n’avais connu que des petits jobs dans la restauration, où je gagnais péniblement quelques centaines d’euros. J’avais arrêté les études juste avant mon BEP, mes parents ne pouvaient pas subvenir à mes besoins ad vitam aeternam. J’avais vraiment besoin d’argent. En fait, ça me semblait l’aubaine, d’autant que le manoir, avec un grand parc, où j’allais habiter, était vraiment magnifique. Bref, je me suis dit que pour ce salaire là, je pouvais bien faire quelques concessions. Et puis j’avais 20 ans, j’étais très naïf. Et docile, ça oui, certainement.

    Cette dame était très riche. En plus de ce manoir à la campagne, où elle résidait la plupart du temps, elle avait un appartement immense dans le 16e arrondissement, à Paris. Son mari, je ne le voyais jamais. Il travaillait dans la finance, je crois. Leur famille était une famille traditionnelle, très à cheval sur les usages et l’art de servir à table.
    Chez elle, on mesurait avec un mètre quand on mettait le couvert, pour que l’espacement entre les assiettes soient exactement le même. Et le parquet, on le frottait à quatre pattes ! "

    Dans le personnel, il y avait une gouvernante. Et une autre bonne. Elle s’appelait Valérie en vrai, mais ma maîtresse (c’est comme ça qu’on dit dans le milieu, ou encore "madame"), lui avait changé de prénom aussi. Elle l’appelait "Maria". Valérie/Maria, comme la gouvernante, était à son service depuis 20 ans. Elle venait d’un milieu très modeste, et elle était très reconnaissante à "madame", de lui avoir donné ce travail et de la garder.
    Quand nous nous parlions entre nous, devant la gouvernante, nous devions utiliser nos prénoms de bonne. Maria et Rosa, donc. Et bien sûr, nous étions 'à la sonnette' : obligés d’accourir dès qu’elle nous sonnait."

    Le premier jour, j’ai été très choqué. La gouvernante voulait aller m’emmener essayer des uniformes. Et elle m’a tendu… une couche. J’ai dit "c’est une blague ?". La gouvernante a dit "non pas du tout". J’ai pensé que c’était un test. Pour voir si effectivement j’étais bien docile. Mais Maria m’a ensuite expliqué à quoi servait la couche. Pour les travaux de ménages longs, les services de table où on fait "meuble", quand on reste debout pendant des heures, comme vous le racontez dans l’article...

    Notre patronne ne voulait pas qu’on utilise les toilettes du rez-de-chaussée, réservées aux maîtres, il fallait donc monter à l’étage des bonnes, et du coup, elle estimait que ça nous faisait perdre trop de temps. Bref, c'était couche obligatoire. Ces jours-là, la gouvernante marquait nos noms sur la couche, avec la date."

    Comme tout le monde avait l’air de trouver ça normal, je n’ai pas protesté. J’étais trop estomaqué pour réagir. J’ai seulement pleuré le soir, la première fois que j’ai endossé cette robe de bonne, avec les collants, la culotte en plastique, pour les odeurs, et la couche qui m’empêchait de marcher....

    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20150825.OBS4656/madame-me-faisait-porter-des-couches-l-histoire-de-damien-31-ans-ex-bonne.html?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obnetwork

  • Une Tesla obtient 100/100 à un test, l'action s'envole!

    Un modèle de voiture électrique du constructeur américain Tesla a enregistré la meilleure note possible, un 100/100, dans un test de la revue de consommateurs américaine "Consumer Reports", faisant décoller jeudi l'action du groupe à Wall Street.

    "Cela nous a soufflé", a indiqué le responsable des essais automobiles pour la revue, Jake Fisher, en précisant que la voiture avait même dépassé les 100 points sur l'échelle normale qui avait en conséquence été modifiée pour tenir compte des performances de ce véhicule.

    Il s'agit du modèle P85D à deux moteurs électriques, un devant, un derrière, ce qui en fait une quatre roues motrices.

    Le modèle sur lequel la P85D est basée, le modèle S, avait déjà reçu il y a deux ans, une note de 99/100 dans les tests de Consumer Report, à l'époque la meilleure note jamais attribuée à une voiture, électrique ou non.

    Suite à cette publication, le titre de Tesla décollait en Bourse, gagnant 7,29% à 241,22 dollars vers 15H20 GMT.

    Tesla s'est imposé sur le marché des voitures électriques aux Etats-Unis en vendant des modèles luxueux comme le modèle S vendu autour de 80.000 dollars (70.000 euros) ou le P85D (130.000 dollars).

    Il doit présenter très prochainement un nouveau véhicule dans la gamme des SUV, le modèle X, mais avait indiqué début août qu'il risquait de ne pas atteindre son objectif de 55.000 voitures vendues cette année, l'objectif se situant dorénavant entre 50.000 et 55.000 unités.

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1784/Auto/article/detail/2437294/2015/08/27/Une-Tesla-obtient-100-100-a-un-test-l-action-s-envole.dhtml

  • Naufrage d'un bateau de migrants au large de la Libye

    Un bateau transportant des migrants a coulé jeudi au large de la ville portuaire de Zouara, en Libye, et les autorités locales craignent que des centaines de personnes aient trouvé la mort dans le naufrage.

    Un responsable des services de sécurité de Zouara, qui a requis l'anonymat, a déclaré que plusieurs centaines de personnes avaient embarqué à bord du bateau et qu'une partie au moins semblaient avoir été prises au piège dans la cale lorsque qu'il a chaviré.

    "Une centaine de migrants illégaux ont survécu", a ajouté ce responsable, précisant que les opérations de sauvetage se poursuivaient.

    Un autre responsable local et un journaliste basé à Zouara ont confirmé le naufrage mais ne disposaient d'aucune précision sur le bilan.

    Les migrants qui se trouvaient à bord venaient d'Afrique subsaharienne, du Pakistan, de Syrie, du Maroc et du Bangladesh, a déclaré le responsable des services de sécurité.

    Les gardes-côtes italiens, qui coordonnent les opérations de sauvetage au large des côtes libyennes au nom de l'Union européenne, n'étaient pas dans l'immédiat en mesure de confirmer les faits.

    Zouara, proche de la frontière tunisienne, est l'un des principaux points de départ de migrants de Libye vers l'Italie.

    (Ahmed Elumami; Marc Angrand pour le service français)

    http://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Naufrage-dun-bateau-de-migrants-au-large-de-la-Libye--20938108/

  • Dans l'ouest de l'Inde, une caste aisée réclame les mêmes aides que les plus pauvres


    Depuis trois jours, l'Etat du Gujarat (ouest) est paralysé par de violentes manifestations. Elles ont fait déjà neuf morts. Les membres aisés de la caste des Patels proteste contre la discrimination positive en faveur des plus pauvres.

    Ce mouvement a dégénéré ces dernières heures, à tel point que le Premier ministre indien, qui a longtemps dirigé cette région, vient de lancer un appel au calme. Pour l'instant, le couvre-feu est instauré dans plusieurs villes, écoles et universités restent fermées.

    A l'origine de la contestation, Hardik Patel, un jeune homme d'affaires de 21 ans. Charismatique, il est devenu la figure de proue du mouvement, avec un objectif: obtenir pour la caste Patel le statut de "classe défavorisée", qui en Inde donne accès aux quotas dans l'éducation supérieure et la fonction publique. Ce système de discrimination positive a été mis en place dans les années 90 afin de remédier aux discriminations de castes.

    Cette caste Patel est pourtant plutôt prospère. Elle comprend essentiellement des propriétaires terriens, et contrôle notamment la lucrative industrie du diamant de l'Etat. Mais ces dernières années, ce secteur connait une baisse de régime, avec une succession de vagues de licenciements. De nombreuses PME sont en difficulté. Les Patels se tournent donc de plus en plus vers la fonction publique, et veulent que leurs enfants soient assurés d'intégrer les meilleures universités.

  • Le piment pour perdre du poids sans effort ?

    Le principal composant actif du piment pourrait rapidement devenir un nouveau complément alimentaire en vogue grâce aux capacités qu’il a de doper le métabolisme, comme l’ont démontré des recherches menées par une équipe de l’Université du Wyoming aux Etats-Unis.

    Les chercheurs avancent même que des compléments alimentaires à base de capsaïcine — le composé chimique présent dans le piment qui entraîne une sensation de brûlure — pourraient éliminer le besoin de restreindre son apport calorique.

    Son fonctionnement est simple, il permet de transformer les « mauvaises » graisses en « bonnes » graisses brunes, comme l’ont expliqué les chercheurs lors de la présentation de leurs recherches lors du congrès annuel de la Biophysical Society à Baltimore, qui s’est terminé le 11 février.

    « Dans notre corps, les cellules adipeuses blanches stockent l’énergie et les cellules adipeuses brunes entraînent une machinerie thermogénique (chaleur produite par la combustion des graisses) pour brûler la graisse stockée », explique l’auteur de l’étude Vivek Krishnan.

    Krishnan explique que le complément alimentaire à base de capsaïcine élimine la prise de poids associée à la consommation d’aliments riches en optimisant la présence de cellules brunes, dont les capacités thermogéniques permettent de brûler les graisses sans effort.

    Plusieurs études avaient déjà montré que les cellules blanches pouvaient devenir brunes et vice versa, souvent grâce à des changements de température, mais les recherches de l’Université du Wyoming indiquent que la capsaïcine provoque le changement de cellules adipeuses blanches en brunes.

    Pour mener ses recherches, l’équipe a proposé une alimentation très riche à des souris ainsi qu’une petite dose de capsaïcine (0,01%). Vivek Krishnan et ses collègues ont découvert que dans ce contexte les souris ne prenaient pas de poids parce que leur activité métabolique avait accéléré.

    Les résultats étaient positifs pour presque tous les rongeurs, seuls ceux auxquels il manquait le récepteur de la capsaïcine et du vanilloïde (appelé TrpV1) prenaient du poids.

    L’équipe travaille actuellement sur la mise au point d’un complément alimentaire à base de capsaïcine qui permettrait de lutter contre l’obésité, ses membres sont très optimistes et pensent que des essais cliniques devraient rapidement débuter.

    Les chercheurs ont déjà soumis un projet de brevet de leur méthode pour délivrer la capsaïcine dans le corps.

  • Le meilleur cartographe de la situation en Syrie est un lycéen hollandais qui ne s'y est jamais rendu

    Le travail effectué par Thomas Van Linge, 19 ans, depuis sa chambre à Amsterdam, a été repris par de grands journaux, mais aussi par des universitaires très pointus.

    Depuis janvier 2013, Thomas Van Linge publie des cartes qu’il actualise régulièrement sur son compte Twitter @arabthomness de la Syrie, l’Irak, l’Est-Ukrainien et bien d'autres. Il comptabilise aujourd’hui plus de 15.000 abonnés dont nombreux spécialistes.

    Ses cartes ont été reprises par CNN, le New York Times, le Huffington Post, le Daily Star, Vox et même le site de l’Université du Texas d’Austin. Mais ce jeune hollandais n’a rien d’un grand expert de la région en apparence: il s’agit d’un lycéen hollandais qui suit les divers conflits qui font la une de l’actualité sur les réseaux sociaux.

    #Syria MAP UPDATE: the situation in Syria as of 18/08/2015, bigger at https://t.co/Lx4PIPYG0G #FSA #SAA #IS #YPG #JN pic.twitter.com/7blUgTsO9d
    — Thomas van Linge (@arabthomness) 20 Août 2015

    Ses cartes sont maintenant systématiquement relayées sur le Wordpress d’un expert belge du Jihad très influent, Pieter Van Ostaeyen. Sa dernière carte de la Syrie date du 18 août 2015 et illustre mieux qu’aucune autre, au moyen d’une bonne légende couleur, comment appréhender la nébuleuse de mouvements qui s’affrontent en Syrie et l’évolution de leurs zones d’influence. Il y montre très bien l’influence de l’État Islamique, qui contrôle maintenant 50% du pays, en insistant sur son contrôle des larges déserts syriens, souvent absents des autres cartes qui n’y voit aucun intérêt géopolitique.

    Sa première carte, fin 2013, se consacrait à la situation d l’YPG et des forces kurdes dans le Kurdistan syrien
    Le déclic des révolutions arabes

    L’intérêt du jeune homme pour la région est né en 2011 au moment des révolutions arabes, notamment les événements de la place Tahrir en Égypte. Il a alors commencé à apprendre l’arabe sur YouTube et continué de suivre l’évolution des événements sur les réseaux sociaux. Sa première carte, en décembre 2013, se consacrait à la situation d l’YPG et des forces kurdes dans le Kurdistan syrien. Face au succès de cette première publication, il a étendu sa carte à toutes la Syrie puis à d’autres pays. Newsweek l’a interrogé:

    «J’étais contrarié que d’autres cartes ne fassent pas la distinction entre les rebelles et le groupes djihadistes comme l’EIIL, qui étaient encore entremêlés à l’époque. […] Je veux informer les gens et leur montrer les dynamiques du pays. Je souhaite aussi informer les journalistes qui vont dans le pays sur les régions qui sont des no-go zones, celles qui sont dangereuses, et aussi sur le développement des stratégies des protagonistes au fil du temps.»

    Agir sur place

    Pour faire ces cartes, Van Linge utilise tout simplement Microsoft Paint. Son activisme sur les réseaux sociaux lui a permis de se faire des contacts sur place: il skype régulièrement avec des combattants sur le front, des activistes ou encore des membres d’association qui lui donnent des informations pour élaborer ses cartes. Au total, le lycéen dit mobiliser plus de 1.100 sources pour actualiser son travail sur la Syrie, la plupart venant de Facebook, de Twitter ou de YouTube.

    http://www.slate.fr/story/106051/meilleur-cartographe-syrie-lyceen-hollandais

  • Des gratte-ciel en containers pour lutter contre la surpopulation à Mumbai

    ARCHITECTURE - Comment réussir à loger un grand nombre de personnes sur une petite superficie, le tout dans des conditions décentes? C'est le défi qu'ont relevé haut la main ces architectes du cabinet CRG en dessinant ces deux gratte-ciel entièrement réalisés avec des containers à l'occasion d'un concours organisé à Mumbai.

    Face à la taille gigantesque du bidonville de Dharavi à côté de Mumbai, SuperSkyscrappers a lancé une compétition permettant aux meilleurs architectes du monde de s'affronter dans un concours destiné à dessiner des bâtiments pour reloger les plus démunis de façon convenable.

    Sur la troisième place du podium, un projet incroyable, mené par le cabinet CRG qui a dessiné une impressionnante paire de gratte-ciel colorés réalisés avec des containers empilés.

    Bien qu'impressionnantes, les façades cylindriques des gratte-ciel semblables à des scoubidous sont loin d'être un atout purement esthétique. Respectueuses de l'environnement, elles sont peintes selon l'exposition au soleil, afin de réguler la température intérieure de chacun des bâtiments.

    http://www.huffingtonpost.fr/2015/08/26/gratte-ciels-containers-surpopulation-mumbai_n_8042654.html?utm_hp_ref=france

  • Pour Stephen Hawking, il y a un moyen de sortir d'un trou noir!

    SCIENCE - Que se passe-t-il si l'on tombe dans un trou noir? Cette question, certes purement théorique, vous vous l'êtes forcément posée si vous avez vu Interstellar. C'est aussi et surtout une question sur laquelle les scientifiques bloquent depuis des années, mais que pourrait avoir résolu Stephen Hawking.

    Le physicien le plus connu au monde a en effet dévoilé, mardi 25 août lors d'un cycle de conférences au Royal Institute of Technology de Stockholm, sa nouvelle théorie sur ce qui arrive à la matière quand elle pénètre dans un trou noir. En deux mots, si vous étiez aspiré par un trou noir, vous pourriez en ressortir.

    Ne vous emballez pas pour autant, c'est moins alléchant que ça en a l'air. Mais pour bien comprendre, il faut commencer par le problème.

    http://www.huffingtonpost.fr/2015/08/26/stephen-hawking-trou-noir-theorie-sortir-univers_n_8041602.html

  • Le bourgmestre de Vilvorde craint pour la sécurité des réfugiés!

    Crainte du retour d'Adolf Hitler....Nenni
    Le retour du clone de Jean-Marie Le Pen ...Nenni
    Crainte de flamingants....Nenni
    Crainte de flamands roses homosexuels et gays .....Caramba encore raté ...

    Le bourgmestre de Vilvorde Hans Bonte (sp.a) redoute des tensions entre des jeunes radicalisés et des demandeurs d'asile dans sa commune. "Sans moyens supplémentaires, je ne peux pas assurer la sécurité des réfugiés", affirme le mandataire dans De Morgen, alors qu'un centre d'accueil doit ouvrir à Vilvorde le 1er octobre.

    La localité du Brabant flamand doit déjà faire face depuis un certain temps à une radicalisation de certains jeunes. Des messages particulièrement hostiles concernant l'ouverture prochaine d'un centre pour demandeurs d'asile à Vilvorde ont notamment été observés par la commune sur les médias sociaux

    "La situation est explosive", estime M. Bonte. Les musulmans radicaux considèrent les demandeurs d'asile syriens comme des lâches, qui feraient mieux de rester dans leur pays pour bâtir le califat, ajoute le bourgmestre.

    Ce dernier s'inquiète aussi de la situation à Bruxelles, où des radicaux pourraient facilement se procurer des armes.

    Dans ce contexte, Hans Bonte juge qu'il serait absurde d'ouvrir un nouveau centre d'accueil pour demandeurs d'asile dans sa commune, et ce tant que leur sécurité ne peut être garantie.

  • Grèce : découverte d’une cité engloutie datant du IIIe millénaire avant J.-C.

    Elles étaient là depuis des millénaires, à seulement 1 à 3 mètres de fond, dans la baie de Kiladha, en Argolide. Les ruines d’un vaste établissement côtier découvertes récemment sur cette plage de Lambayanna par une équipe gréco-suisse, sont de précieux témoins préhistoriques.

    "L'importance de notre découverte tient d'une part à la grande taille de l'établissement : au moins 1,2 hectare conservé, explique Julien Beck, professeur à l’université de Genève et directeur des travaux de terrain, et, d'autre part, à la quantité et la qualité des vestiges qui y ont été recueillis". Mais surtout, les archéologues ont découvert des structures défensives en pierres, dont "le caractère massif est d'un genre inconnu en Grèce jusqu'alors". Ces fouilles ont été réalisée dans le cadre d’un vaste projet d’archéologie sous-marine lancé en 2014 par les chercheurs de l'université de Genève, sous l’égide de l’Ecole suisse d’archéologie en Grèce et en collaboration avec l'Ephorate of Underwater Antiquities (le service des antiquités sous-marines du ministère grec de la culture).

    Ces fondations en pierre sont celles du mur de fortification d'un village préhistorique découvert dans la baie de Kiladha, en Grèce. ©Achraf el Kashef
    Une ville fortifiée vieille de 4.500 ans

    À quoi ressemble cette structure défensive inédite ? Selon le Ministère grec de la culture, "des tronçons d’un mur de fortification extérieur, relié aux fondations d’au moins trois grandes structures en pierres (18 mètres sur 10) en forme de fer à cheval, ont pu être identifiés". Ces trois bâtiments étaient peut-être des bastions ou des tours, d'après Julien Beck.

    À l'intérieur de cette enceinte, se trouvent des surfaces dallées, probablement des rues, ainsi que les ruines d'autres bâtiments, plus classiques cette fois : rectangulaires, circulaires ou à abside. "Leur fonction est avant tout domestique : il s'agit d'habitat, de lieu de stockage ou de production", explique le directeur des fouilles. "Leur forme est caractéristique de l'Âge de Bronze grec", précise le Ministère grec de la culture dans un communiqué....

    http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/20150820.OBS4497/grece-decouverte-d-une-cite-engloutie-datant-du-iiie-millenaire-avant-j-c.html

  • Le réseau social qui vous promet la vie éternelle !

    Would YOU want to 'live' forever online? Creepy social network Eter9 learns your personality to post on your behalf after you die

    For centuries humanity has been searching for the secret of eternal life without success, but a new social networking site is promising its users digital immorality.

    Eter9 claims to learn about your personality as you share photographs, links and comments before continuing to post for you once you die.

    The site relies upon a form of artificial intelligence to create 'virtual beings' that can interact with other users. Each user will have a digital 'Counterpart' based on their previous posts.

    http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3208722/Would-want-live-forever-online-Creepy-social-network-Eter9-learns-personality-post-behalf-die.html

  • Fusillade dans la Somme : trois morts et quatre blessés graves dont deux gendarmes

    Une fusillade a éclaté mardi à Roye, dans la Somme, faisant trois morts et quatre blessés graves dont deux gendarmes, selon la préfecture.

    La fusillade s'est déroulée au milieu de l'après-midi sur un terrain occupé par la communauté des gens du voyage.

    Une violente querelle aurait éclaté dans ce camp situé tout près de l'autoroute A1. Un homme, peut-être sous l'emprise de la boisson, a ouvert le feu, alors que des gendarmes, alertés, s'étaient rendus sur les lieux, d'après les premiers éléments recueillis sur place par des journalistes. Le préfet et le procureur de la République se sont rendus sur place.

    D'après la préfecture, les victimes (un homme, une femme et un enfant en bas âge) sont toutes trois issues de cette communauté. Les quatre blessés graves sont l'homme qui aurait tiré le premier, un autre enfant en bas âge et deux gendarmes. Les quatre blessés graves sont l'homme qui aurait tiré le premier, un autre enfant en bas âge et deux gendarmes. L'enfant gravement blessé était en arrêt cardiaque et a été mis sous assistance ventilatoire, selon la préfecture.

    Des gens du voyage ne résidant pas le camp auraient accouru sur place, et la situation est tendue dans le camp. Le ministère a dépêché des renforts, aussitôt après ce drame. Tout le quartier est bouclé.

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/fusillade-dans-la-somme-trois-morts-et-quatres-blesses-graves-dont-deux-gendarmes-25-08-2015-5034623.php

  • Un homme tué par un dragon de Komodo en Indonésie

    Un pêcheur indonésien a été tué par un dragon de Komodo, le plus gros varan du monde, qui s'est attaqué à lui alors qu'il cueillait des fruits, a-t-on appris mardi de source policière.

    Cet accident rare est survenu sur l'île de Rinca, au milieu du parc national de Komodo, à environ 400 km à l'est de Bali, le seul endroit où vivent encore en liberté des dragons. La victime "était un pêcheur qui se reposait, avec des amis, sur l'île Rinca. Il a pénétré dans la jungle pour cueillir des fruits", a expliqué l'adjoint au chef local de la police, Benny Hutajulu.

    Un dragon de Komodo a alors surgi et l'a attaqué à une jambe. Malgré l'intervention rapide de ses amis, le pêcheur est mort en perdant beaucoup de sang alors qu'il était transporté à une clinique, a précisé le policier.

    Le dragon de Komodo (varanus komodoensis) est le plus grand reptile saurien carnivore du monde, pouvant atteindre trois mètres. Ce rescapé des temps préhistoriques est capable d'assommer un cerf d'un coup de queue et de dévorer une chèvre entière, crâne et cornes comprises.

    En juin 2007, un enfant de 9 ans avait été tué par un dragon. Et il y a plusieurs années, on n'avait retrouvé que les lunettes et l'appareil photo d'un touriste suisse, probablement dévoré par un varan.
    Il resterait quelque 3.000 dragons de Komodo dans le parc et les alentours, où les touristes ne peuvent se promener sans la protection rapprochée d'un garde-forestier. (belga)

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/791134/2009/03/24/Un-homme-tue-par-un-dragon-de-Komodo-en-Indonesie.dhtml

  • Qui a découvert le clitoris ?

    Nguyen.

    C’est en voyant l’intitulé de l’étude que je me suis arrêté. D’ordinaire, les articles des revues scientifiques ont des titres tout à fait appétissants comme « Protecting group and switchable pore-discriminating adsorption properties of a hydrophilic–hydrophobic metal–organic framework » ou « Reconciling the hemispherical structure of Earth’s inner core with its super-rotation ». Là, rien de tel. C’était court et clair : « Colombo and the clitoris ». Pendant un court instant, j’ai eu la vision grotesque du héros de série TV de mon enfance enquêtant dans un sex-shop de Los Angeles, se promenant avec son imperméable miteux et son cigare nauséabond entre des piles de magazines pornographiques et parlant de sa femme devant un étalage de godemichés. Jusqu’à ce que je me rende compte que le patronyme du lieutenant Columbo s’écrivait avec un « u » et non avec un « o ». Qui était donc ce Colombo-là et que diable avait-il à voir avec le clitoris?

    Publiée en 2010 dans l’European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology, l’étude de Mark Stringer et Ines Becker (université d’Otago à Dunedin, Nouvelle-Zélande), évoque la figure de l’anatomiste italien du XVIe siècle Realdo Colombo qui affirma avoir découvert et la circulation pulmonaire et le clitoris. Évidemment, il est toujours présomptueux de déclarer ce genre de choses – comme si les femmes ne connaissaient pas leur corps... – et cela m’a fait penser à Christophe Colomb qui avait découvert l’Amérique alors même que les « Indiens » y vivaient depuis plus de dix millénaires.

    Realdo Colombo enseigna l’anatomie à Padoue, Pise et Rome, où il fut également l’un des chirurgiens du pape Jules III. Il pratiqua de très nombreuses autopsies (dont celle du fondateur de la Compagnie de Jésus, Ignace de Loyola), ce qui lui donna une véritable familiarité avec le corps humain. Dans l’unique ouvrage qu’il a laissé à la postérité, sobrement intitulé De re anatomica et qu’il a rédigé de 1542 jusqu’à sa mort en 1559, Realdo Colombo explique à son lecteur (lequel est forcément un homme) où est situé le clitoris et que cet organe « est le siège principal du plaisir des femmes pendant les rapports sexuels ». Tel un conquistador plantant son drapeau sur une terre nouvelle, Colombo ajoute que « s’il est permis de donner un nom aux choses découvertes par moi, cela devrait être appelé l’amour ou la douceur de Vénus. On ne peut dire à quel point je suis surpris par le fait que de si nombreux remarquables anatomistes ne l’aient pas détecté (…) ».

    À une époque où l’anatomie fait sa révolution et où les médecins se jalousent et rivalisent d’annonces fracassantes, cette forfanterie est presque normale. Il n’empêche. En se déclarant le découvreur du « bouton d’amour », Colombo va déclencher une véritable bataille du clitoris ! En effet, un de ses grands rivaux italiens, Gabriele Falloppio, lui aussi connaisseur de l’appareil génital féminin puisqu’il a découvert les trompes qui, chez nous, portent son nom francisé, Fallope, explique dans ses Observationes anatomicae, parues deux ans après la mort de Colombo mais qu’il a écrites aux alentours de 1550, que le clitoris « est si caché que j'ai été le premier à le découvrir… et que si d’autres en ont parlé, sachez qu’ils l’ont pris de moi ou de mes étudiants. »

    En réalité, ni Colombo ni Falloppio n’a raison. Tout comme Christophe Colomb n’était pas le premier Européen à fouler le sol américain puisqu’il avait été devancé par des Scandinaves cinq siècles plus tôt, les deux médecins italiens, n’en déplaise à leur ego, avaient été précédés sur le terrain clitoridien. Ainsi que le rappellent Mark Stringer et Ines Becker dans leur étude, « le clitoris était connu des auteurs grecs, persans et arabes qui écrivaient sur la médecine et la chirurgie, même s’il y avait de nombreuses idées fausses sur sa fonction ». On le trouve chez Hippocrate, Avicenne et Aboulcassis, un chirurgien arabe qui vivait en Andalousie au tournant de l’an mil. Mais le clitoris, très discret par nature puisque sa plus grande partie est enfouie dans les chairs, a eu, pendant des siècles et des siècles, l’incroyable capacité à se faire oublier et redécouvrir par la médecine. Même au XXe siècle, il disparut de nombreux ouvrages d’anatomie, non pas par oubli scientifique mais pour des raisons d’idéologie, de tabou et de conventions culturelles, avant de retrouver petit à petit sa place dans les planches consacrées aux pudenda.

    Au bout de l’enquête, on ignore toujours quel savant « découvrit » cet organe si mal connu. Mais il y a du comique à voir ces anatomistes de la Renaissance se disputer et emboucher les trompettes de leur propre renommée à son sujet. Tout comme il y a du comique à lire, un siècle après Colombo et Falloppio – le duo du « clito » –, l’anatomiste néerlandais Reinier de Graaf décrire avec un tantinet d’exagération l’importance et le rôle de ce qu’en argot on nomme – entre autres – le berlingot : « Si cette partie des organes génitaux n’avait pas été doté d’une sensibilité si vive au plaisir et à la passion, aucune femme ne voudrait assumer la fastidieuse affaire de gestation longue de neuf mois, le douloureux et souvent fatal processus d’expulsion du fœtus et l’angoissante tâche d’élever des enfants. » Sic.

    Pierre Barthélémy (suivez-moi ici sur Twitter ou bien là sur Facebook)

    Facebook
    Twitter
    Google Plus
    YahooBuzz
    LinkedIn
    Netvibes
    Delicious
    Digg
    StumbleUpon
    Add to favorites
    RSS

    Signaler ce contenu comme inapproprié
    publication précédente
    La sélection scientifique de la semaine (numéro 184)
    17 réponses

    "
    robert
    24 août 2015

    J’aurais pense que c’etait Eve, un jour qu’elle avait les mains libres…
    "
    Pan paniscus
    24 août 2015

    Avant Avant !!! Notre ancêtre la femelle primate, elle l’avait déjà trouvé ! (Voyez la femelle bonobo comment elle « sait). Donc Avant l’embranchement « Pan » et « Homo ». Et étant donné la savoir d’autres mammifères (au féminin) je soupçonne que ce savoir est congénitale.
    "
    patricedusud
    24 août 2015

    Un vrai régal ce récit!
    Si vous vous êtes probablement amusé à l’écrire merci de nous faire participer à votre jubilation à décrire cette bataille dans un bénitier puisque l’on donne aussi ce nom au sexe féminin; :)
    "
    Mel
    24 août 2015

    +1
    J’ai vu le titre et je me suis dit qu’il y avait du Barthélemy là-dessous. C’est clair, original et bien écrit, trois qualités qu’on ne retrouve plus que très rarement sur les sites d’information. Merci !
    Seul bémol, l’auteur aurait pu signaler ailleurs qu’au détour d’une phrase que les premières à avoir découvert le clitoris étaient les femmes elles-mêmes. Ce qui aurait permis au passage de parler de l’excision, encore trop pratiquée de par le monde.
    "
    Gab
    24 août 2015

    Merci pour cet article, un de vos meilleurs, un vrai plaisir de lecture si je puis me permettre !
    "
    René B.
    24 août 2015

    On ne sait pas quel est l’homme qui a découvert le premier le clitoris. Ce qui est certain c’est que les femmes le connaissent depuis toujours.
    "
    Utu
    24 août 2015

    Détrompez-vous. De nombreuses femmes manquent cruellement d’éducation en la matière, en particulier –mais pas seulement– dans les régions où l’éducation sexuelle est négligée, voire inexistante.
    "
    Lou Perdrix
    24 août 2015

    Question : un savant voudrait-il bien nous éclairer sur le clitoris des mammifères femelles autres que la femme humaine ?
    Il existe aussi ?
    J’ai jamais pensé à regarder de près ma chattoune… 😉
    (Nota : j’ai pas dit « ma chatte », hein.)
    Un tel savant du xxie s. pourrait ainsi saisir l’occasion pour marquer la postérité de son nom…
    "
    Léon le dragon
    24 août 2015

    Dynastie des Tang en Chine : apparition du mot Jitai (langue de poulet – clitoris) dans un texte médical de Dunhuang…
    "
    Claude
    24 août 2015

    J’aurais dit que c’était moi, mais bon…
    "
    layeux
    24 août 2015

    Je pense que beaucoup d homme ne connais pas le clito les femmes serait plus épanouis
    "
    Claude
    24 août 2015

    J’aurais dit que c’était moi, mais bon…
    "
    Maya
    24 août 2015

    Et bien je dois dire que si les messieurs ont réagi plutôt en nombre au très intéressant article de Monsieur Bathelemy (tiens tiens, genre je maîtrise), peu de femmes y ont apporté leur avis…
    Quel dommage ! Ne sommes nous pas les premières concernées ?!
    Découvert…découvert…..oui bien sûr « ils » l’ont découvert. Comme tout organe de l’être humain. Le tout n’est pas de monter sur le podium de la primauté mais d’en assurer l’usage… (J’insiste sur les 3 petits points).
    Il serait judicieux de savoir si les hommes en question savent « s’en servir »….. Beaucoup s’en prévalent…peu aboutissent avec brio… Messieurs Colombo et Fallopio n’ont-ils pas aussi laisser un mode d’emploi à l’usage de la gente masculine ? Il faut savoir faire démarrer le Berlingot… Et pour ceux qui roule des mécaniques, soulever déjà le capot, ayez l’humilité d’apprendre sur quel bouton on appuie ou on tire et passez ensuite la vitesse…supérieure ! Un petit pas pour l’homme, un grand progrès pour le plaisir féminin (qui plus est…est partagé !!!). Les Venus vous remercient.
    "
    zipzap
    24 août 2015

    N’oublions pas sur la deuxième moitié du XXème siècle le grand Micchele Colucchi qui su découvrir celui de l’anglaise :
    « comme un cornichon…
    Pas aussi gros !!!
    aussi aigre … »
    "
    gui
    24 août 2015

    Et puis il n’y aurait jamais eu une seule femme qui en aurait parlé a son type.
    "
    Découvreur de l’humour
    24 août 2015

    « et cela m’a fait penser à Christophe Colomb qui avait découvert l’Amérique alors même que les « Indiens » y vivaient depuis plus de dix millénaires. »
    Après avoir lu la question du titre, je trépignait d’impatience de pouvoir y répondre avec un « C’est Christophe Côlon »… Mais vous avez gâché mon merveilleux trait d’humour.
    Très bon article ceci dit.
    "
    Elfe Aquitain
    24 août 2015

    C’est quoi son nom déjà? Rha zut, pourtant je l’ai sur le bout de la langue…

    http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2015/08/24/qui-a-decouvert-le-clitoris/

  • 4 millions de visites sur ecololand.blog.fr !

    La très résistible ascension d'un blog.... Visites total: 4003341.

  • Le prix du pétrole continue sa dégringolade

    Ce lundi, le cours du pétrole a chuté pour atteindre moins de 44 dollars le baril. Les prix du pétrole continuent leur dégringolade suite aux craintes sur la situation économique en Chine.

    Les cours du pétrole ont considérablement baissé ces derniers temps. Le prix du baril a atteint le seuil de 45 dollars ce lundi, ce qui ne s'était pas vu depuis le 17 mars 2009, puis il a continué à baisser pour passer sous les 44 dollars. Le pétrole a donc ce lundi chuté de plus de 3 %.

    La Bourse de Shanghai

    Ce même jour, la bourse de Shanghai s'est effondrée de 8,5 %, en dépit de la décision des autorités de rassurer les investisseurs et de permettre d'investir l'argent des fonds de retraite dans des actions. Il s'agit de la plus forte baisse journalière de la bourse de Shanghai depuis huit ans. Shanghai a entraîné dans sa chute nombre de places boursières mondiales.

    La situation économique actuelle de la Chine conduit les investisseurs à penser que d'autres économies asiatiques pourraient subir un ralentissement de leur croissance, ce qui pourrait aggraver la situation en faisant ralentir la demande de pétrole.

    L'analyste de Phillip Futures au Singapore, Daniel Ang, cité par l'AFP, estime que la chute de toutes les matières premières a lieu actuellement en même temps que "l'écrasement" du marché des valeurs de la Chine. Selon l'expert, les participants du marché craignent que les prix des matières premières baissent à nouveau, et préfèrent des actifs sûrs, comme l'or ou le yen.

    http://fr.sputniknews.com/economie/20150824/1017747555.html

  • Grèce: la Bourse d'Athènes s'enfonce encore et perd plus de 11%

    internet@lesoir.be (Avec les rédactions du Soir en ligne, du Soir, d’AFP, d’AP et de Belga)

    La Bourse d’Athènes a accéléré ses pertes lundi en séance, l’indice général Athex perdant 11,3% une demi-heure avant sa fermeture. L’Athex est tombé à son plus bas niveau depuis trois ans, sous la barre des 600 points, à 563,39 points, dans le sillage de Wall Street et des autres places boursières européennes affectées par la dégringolade des marchés asiatiques.

  • En Allemagne, le modèle Uber se décline en version "Sexe"

    Au pays d’Angela Merkel, le business-model inventé par Travis Kalanick pour les transports payants de passagers se décline désormais dans la sphère du sexe tarifé. Avec l’application Ohlala, plus besoin d’être une pro de la galipette pour monnayer ses charmes.

    Un principe simple

    En quelques clics, les Berlinois (et seulement eux pour l’instant) en mal de "cinq à sept" postent leur recherche. Localisation, horaire, prestations souhaitées, sans oublier le prix qu’ils sont disposés à payer, rien n'est laissé au hasard. La requête est ensuite transmise aux candidates potentielles présentes dans les environs, qui seules décident d’accepter ou pas. Si c'est le cas, client et prestataire sont alors mis en contact pour peaufiner les détails de la transaction.

    Pour la créatrice de l'application, l'allemande Pia Poppenreiter, "l’idée est de laisser le choix aux femmes de monnayer leurs charmes tout en éliminant les intermédiaires potentiels, les obligations d'agenda et tous les autres risques et contraintes avec lesquels une Escort doit compter". Ohlala vise donc à organiser une activité commerciale régulière de vente de service comme s’il s'agissait d'une activité occasionnelle, exactement comme le très controversé Uber.

    Actuellement en version test, Ohlala est principalement accessible via son site Internet, mais si les AppStore l'acceptent dans sa version application, il y a fort à parier que ce nouvel acteur coquin risque de faire parler de lui bien au delà des frontières allemandes. "Sex Uber alles".

    http://www.rtbf.be/info/insolites/detail_en-allemagne-le-modele-uber-se-decline-en-version-sexe?id=9060199

  • Vous puez!

    La crise des ordures dégénère à Beyrouth

    La crise des déchets s’est aggravée, dimanche 23 août, à Beyrouth où des affrontements ont à nouveau éclaté entre des policiers et un groupe de manifestants faisant plus de 70 blessés et accentuant la pression sur un gouvernement libanais paralysé par de profondes divisions.

    Des milliers de manifestants étaient venus rejoindre, dimanche dans le centre de Beyrouth, ceux qui y avaient passé la nuit sous les tentes après les heurts qui ont fait au moins 16 blessés samedi. Les affrontements ont éclaté en fin d’après-midi lorsque des manifestants ont tenté de retirer les barbelés menant au siège du gouvernement et lancé des projectiles — pierres et bouteilles remplies de sable — en direction des forces de l’ordre. Certains ont mis le feu à une moto et essayé de constituer une mini-barricade avec des tables et panneaux en bois. Les forces de sécurité libanaises ont alors fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes contre les manifestants. Des tirs ont également été entendus.

    Selon le secrétaire général de la Croix-Rouge, Georges Kétané, 43 manifestants ont été hospitalisés pour suffocation ou fractures. Deux cents autres ont été incommodés et pris en charge sur place. Par ailleurs, 30 membres des forces de l’ordre ont été blessés, dont un grièvement, selon une source de sécurité.
    « Vous puez »

    La crise a éclaté à la mi-juillet avec la fermeture par des riverains en colère de la décharge de Naameh, située à l’extérieur de Beyrouth. La collecte des déchets a repris après plusieurs jours, avec le manque de décharges, les déchets ont été jetés dans des espaces vides ici et là.

    Le premier ministre libanais a reconnu que le problème des ordures était la goutte d’eau qui fait déborder la colère de l’opinion.

    « Mais la question est beaucoup plus importante que cette goutte d’eau. C’est la question des ordures politiques dans ce pays ».

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/08/23/a-beyrouth-manifestations-contre-la-crise-des-ordures_4734308_3218.html#A2H56obcxdMjeQ0k.99

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/08/23/a-beyrouth-manifestations-contre-la-crise-des-ordures_4734308_3218.html#A2H56obcxdMjeQ0k.99

  • Le Nigeria pourrait gagner deux milliards de nairas si chaque gouvernement local plantait 1 hectare…


    (Agence Ecofin) - Le commerce de la banane pourrait rapporter annuellement plus de deux milliards de nairas au Nigeria. Selon le président de l’association nationale des planteurs, transformateurs et commerçants de banane plantain, ce montant pourrait être atteint si chaque gouvernement local du pays consacrait juste un hectare à la culture du fruit.

    «Il y a 774 gouvernements locaux et si chacun d’eux adoptaient cette mesure, on aurait 774 hectares. Chaque hectare produit en moyenne 1500 régimes se vendant 2000 nairas l’unité. Si vous faites bien les calculs, vous constaterez que l’opération rapportera plus de deux milliards de nairas» a déclaré Adjarho J. Oghenekaro.

    Au-delà du caractère anecdotique de la démonstration, l’officiel a rappelé que la filière pourrait rapporter bien plus d’argent au pays, si un environnement favorable à la culture était créé. Et de souligner que le secteur de la banane prospérait dans les pays voisins tandis que le Nigéria n’avait pas encore activé son potentiel à l’exportation du fruit.

    Il faut cependant noter que ces propos interviennent dans un contexte où la banane est confrontée à une épidémie qui menace la filière à l’échelle mondiale.

    Aaron Akinocho

    http://www.agenceecofin.com/fruits/2208-31588-le-nigeria-pourrait-gagner-deux-milliards-de-nairas-si-chaque-gouvernement-local-plantait-1-hectare

  • La Russie s'approprie 50.000 km2 en mer d'Okhotsk, dans les eaux du Japon

    La Russie, qui s'étend déjà sur plus de 17 millions de kilomètres carrés, continue de s'étendre. Selon un décret publié ce samedi par le gouvernement, le pays a maintenant acquis 50 000 km² en mer d'Okhtosk, au sud de la pointe orientale du pays.

    50 000 km², c'est la surface de la région Midi-Pyrénées, la plus grande en France métropolitaine.

    Cette nouvelle zone, grande source d'hydrocarbures, représente un nouvel atout pour l'économie russe. Le Premier ministre Dimitri Medvedev ne s'en cache par. «Cela signifie que nous pouvons développer notre plateau continental où se trouvent d'abondantes ressources en matières premières et d'abondants gisements énergétiques».

    Le Japon courroucé

    Si le décret était en réalité daté du 15 août, le Premier ministre Dimitri Medvedev l'a rendu public au premier jour d'une visite dans les îles Kouriles, disputées avec le Japon et situées au sud-est de la mer d'Okhotsk, provoquant la colère de Tokyo. Cette décision a été validée l'an dernier par la commission de l'ONU chargée de déterminer les limites du plateau continental, a insisté le chef du gouvernement russe.

    Le problème, c'est que ces îles de la mer d'Okhotsk sont revendiquées par l'archipel nippon depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le ton est alors monté entre les deux capitales, brouillées actuellement à cause de la crise ukrainienne, au point que Moscou s'interroge sur la sincérité du Japon concernant la mémoire du conflit qui s'est achevé il y a 70 ans.

    «Nous apprécions le Japon mais cela ne doit rien avoir à voir avec les îles Kouriles, qui font partie de la fédération de Russie», a tranché Dimitri Medvedev, cité par les agences russes, «c'est pour cela que nous avons effectué, nous effectuons et nous effectuerons des visites aux îles Kouriles».

    Piqué au vif, le chef de la diplomatie japonaise Fumio Kishida a convoqué l'ambassadeur russe Evguéni Afanassiev. La visite de Medvedev «blesse les sentiments du peuple japonais et c'est extrêmement regrettable», a souligné Fumio Kishida. En conséquence, le gouvernement nippon a annulé une visite en Russie de son chef de la diplomatie envisagée pour septembre.

    Techniquement et malgré d'importantes relations économiques, les deux pays n'ont toujours pas signé de traité de paix depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale en raison de leur différend territorial.

    Une inexorable soif de conquête

    Sur fond de crise ukrainienne, la Russie n'en est pas à sa première extension arctique. Le droit de la mer fixe actuellement la zone économique exclusive d'un pays à 200 milles marins (environ 370 km) de ses côtes, lui donnant la souveraineté dans cette zone pour en exploiter les ressources. Au-delà, les eaux sont considérées juridiquement comme étant internationales.

    Cependant, un pays a le droit de revendiquer l'extension de sa zone économique exclusive au-delà des 200 milles traditionnels et jusque dans une limite de 350 milles, s'il peut justifier que les limites de son plateau continental s'étendent plus loin sous les eaux.

    C'est en vertu de ce droit que Moscou vient de réclamer à l'ONU la souveraineté sur plus d'un million de kilomètres carrés dans l'Arctique. Profitant de la fonte des glaces, la Russie a pu présenter de nouvelles preuves de légitimité à s'étendre en Arctique, près de quinze ans après le rejet de sa première requête.

    La zone nouvellement attribuée dans la mer d'Okhotsk se situe au-delà des 200 milles mais se trouve donc cernée de territoires russes, entre la péninsule du Kamtchatka et l'île de Sakhaline, très riche en hydrocarbures.

    http://www.leparisien.fr/international/la-russie-continue-d-assouvir-sa-soif-de-conquete-en-mer-d-okhotsk-22-08-2015-5027683.php

  • L'acteur français Jean-Hughes Anglade accuse les agents de Thalys d'avoir refusé d'aider les passagers

    L'acteur français Jean-Hugues Anglade, l'un des passagers piégés dans le train Thalys Amsterdam-Paris vendredi avec un homme lourdement armé, a accusé les agents de chemins de fer de s'être enfermés dans la voiture motrice puis d'avoir refusé de leur ouvrir la porte malgré leurs appels à l'aide.

    "Collés les uns aux autres contre la porte métallique de la motrice, nous tapions dessus, nous criions pour que le personnel nous laisse entrer", mais "personne ne nous a répondu. Silence radio", a-t-il raconté au magazine Paris-Match.

    http://www.lorientlejour.com/article/940425/lacteur-francais-jean-hughes-anglade-accuse-les-agents-de-thalys-davoir-refuse-daider-les-passagers-presse.html

  • title-20710867

    En Australie, il n’est pas rare pour les habitants de se retrouver nez-à-nez avec des kangourous. Il faut dire que leur population est estimée à plus de 50 millions d’individus et que sur l’île, ils sont deux fois plus nombreux que les humains. Les kangourous se sont adaptés et ils pullulent de partout et dans tous les milieux naturels comme le bush, la forêt ou le désert. Ils n’hésitent pas non plus à s’approcher des habitations. Habituellement la cohabitation se passe plutôt bien, mais l’arrivée de « Big Buck » inquiète les habitants.

    Ce kangourou est bien plus imposant que ceux que les habitants de la banlieue de Brisbane ont l’habitude de croiser. « Big Buck » mesure 2 mètres pour 95 kilos. Il a également un signe distinctif inquiétant, le bout de son oreille gauche est arraché. Surement un souvenir de guerre, pour ce boxeur à la musculature impressionnante....

    http://fr.metrotime.be/2015/05/26/must-read/un-kangourou-bodybuilde-seme-la-terreur-en-australie/?utm_source=outbrain_mustread_fr&utm_medium=contentlinks&utm_campaign=outbrain_mustread_fr

  • Grèce : les « frondeurs » de Syriza lancent leur propre parti!

    Syriza a fait long feu. Alors que les déchirements internes au parti ont provoqué la démission du premier ministre grec, Alexis Tsipras, la frange la plus à gauche de la coalition a annoncé, vendredi 21 août, la création d’un nouveau parti indépendant, baptisé « Unité populaire ».

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/08/21/grece-les-frondeurs-de-syriza-lancent-leur-propre-parti_4732466_3214.html

    Cette nouvelle formation politique sera dirigée par l’ancien ministre de l’énergie Panagiotis Lafazanis. Celui-ci avait pris la tête de la fronde contre le troisième plan de renflouement financier de la Grèce négocié par Alexis Tsipras, qui avait été voté contre l’avis d’une partie des 149 députés Syriza, faisant perdre au premier ministre sa majorité.

    D’un pas décidé, le regard sombre, Alexis Tsipras s’est dirigé vers 20 h 30, jeudi 20 août, devant les caméras : « Le mandat que j’ai reçu le 25 janvier a atteint ses limites. » Le premier ministre grec a officiellement annoncé sa démission et la tenue de nouvelles élections anticipées, tentant un nouveau coup de poker, un peu plus d’un mois après le référendum sur le plan d’aide à la Grèce qui a fait trembler l’Europe et failli aboutir à la sortie de la Grèce de la zone euro.

    Alexis Tsipras a demandé aux électeurs de le « juger aussi bien sur ses succès que sur ses erreurs ». Le premier ministre, tout en rappelant qu’il avait tout fait pour obtenir le meilleur accord possible avec les créanciers du pays, a demandé au peuple « de décider si l’accord est valable pour sortir un jour des plans de rigueur » et « de savoir qui peut mener les réformes nécessaires ».

    Lire les dernières informations : Grèce : les « frondeurs » de Syriza lancent leur propre parti

    Malgré la victoire du non au référendum, la Grèce a accepté un prêt de 86 milliards d’euros sur trois ans assorti de nouvelles mesures de rigueur… rejetées par les Grecs quelques semaines plus tôt.

    Depuis la défection d’une quarantaine de députés de Syriza qui ont refusé, le 14 août, de voter en faveur du troisième plan d’aide de 86 milliards d’euros au pays, la démission du premier ministre et la tenue de nouvelles élections faisaient la « une » de tous les médias grecs.

    La majorité parlementaire, désormais réduite à 119 députés sur les 300 que compte l’Assemblée, « ne laissait pas d’autre choix à Alexis Tsipras que de convoquer de nouvelles élections », explique l’analyste politique Georges Séfertzis.

    « La fracture au sein du parti devenait de plus en plus évidente et Alexis Tsipras a besoin d’un gouvernement stable s’il veut passer toutes les mesures nécessaires et rester au pouvoir le temps d’une législature normale [quatre ans]. Il lui fallait clarifier les choses et évincer les dissidents. »

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/08/21/le-nouveau-coup-de-poker-de-tsipras_4732216_3214.html#xtor=RSS-3208

  • Allemagne: pages du Coran déchirés 15 blessés dans des heurts entre réfugiés et policiers

    Des affrontements mercredi soir entre policiers et réfugiés à Suhl (centre de l'Allemagne) ont fait 15 blessés dont six agents, a indiqué jeudi la police, conduisant un syndicat policier à dénoncer l'inaction des politiques face à l'afflux sans précédent de migrants.

    Selon un porte-parole de la police locale, un homme séjournant dans le foyer surpeuplé aurait déchiré quelques pages du Coran, déclenchant la colère des autres résidents. L'homme a trouvé refuge dans le local du personnel de sécurité du foyer et la police est alors intervenue afin d'empêcher ses agresseurs potentiels d'y pénétrer.

    Des affrontements ont alors éclaté entre les forces de l'ordre et une cinquantaine d'habitants du foyer, armés de barres de fer et de pierres, faisant plus de 15 blessés, dont six du côté de la police, selon la même source qui ne précise pas la gravité des blessures.
    Les incidents ont duré plusieurs heures et six véhicules de police ont été endommagés, selon l'agence allemande DPA.

    Jeudi matin, le ministre des Migrations du Land (Etat régional) de Thuringe, Dieter Lauinger s'est rendu sur place, tandis que le chef du gouvernement régional, Bodo Ramelow (parti de gauche radicale Die Linke) a expliqué sur la radio locale MDR que le foyer se trouvait en surcapacité.

    "L'Etat fédéral se repose sur les Länder mais nous ne sommes pas en situation d'offrir suffisamment de structures adéquates et humaines pour trouver la bonne solution", a-t-il affirmé, plaidant pour une séparation entre les différentes ethnies composant les réfugiés pour éviter ce genre de troubles.

    Un syndicat de police a martelé que la classe politique devait d'urgence prendre des mesures pour répondre à l'afflux des migrants en Allemagne, le gouvernement s'attendant à 800.000 demandes d'asile en 2015, un record absolu.
    "Les heurt à Suhl doivent alarmer les politiques. Les lieux d'accueil surpeuplés, la promiscuité effrayante sans le moindre espace privé entraînent des conflits pour la moindre petite chose et peuvent dégénérer en violences", a insisté le numéro 2 du syndicat GdP, Jörg Radek, dans un communiqué.

    Le centre de Suhl est une ancienne caserne de garde-frontières de la RDA qui a accueilli dernièrement 1.700 réfugiés pour une capacité de 1.200 personnes. Selon M. Ramelow, ils sont aujourd'hui 1.400 et il espère rapidement redescendre sous la barre des 1.200.

    L'Allemagne est actuellement dépassée par un afflux de réfugiés et de demandeurs d'asile. Partout dans le pays, des casernes, des tentes, des containers ou des salles de sports sont utilisés pour loger des migrants.
    Le ministre fédéral de l'Intérieur, Thomas de Maizière, a annoncé mercredi attendre cette année en Allemagne "jusqu'à 800.000 demandeurs d'asile", soit près de quatre fois plus qu'en 2014.

    Il a exhorté l'Union européenne à agir sur ce dossier sensible, l'Allemagne ne pouvant plus continuer d'accueillir "40% des réfugiés et demandeurs d'asile qui arrivent en Europe".
    M. de Maizière devait s'entretenir de ce sujet jeudi soir à Berlin avec son homologue français, Bernard Cazeneuve.

    http://www.lorientlejour.com/article/940114/allemagne-15-blesses-dans-des-heurts-entre-refugies-et-policiers.html

  • Google : la foudre frappe des serveurs, des données définitivement perdues

    La foudre a endommagé un centre de serveurs de Google en Belgique. Des données d'utilisateurs de Google Drive ont été perdues même si le géant américain assure avoir récupéré l'intégralité des données.

    Plusieurs personnes ont donc perdu accès à certains de leurs fichiers qu'ils auraient stockées sur Google Drive, programme de sauvegarde de documents en ligne, communément appelé le «cloud».

    Dans un communiqué, Google assure que seulement 0,000001% de l'espace de ses serveurs a été endommagé et que les données ont été restaurées. La compagnie a ajouté vouloir améliorer ses équipements et mieux préparer ses équipes en cas d'incident pour éviter ce type de désagrément à l'avenir.

    Si les risques de voir ses données stockées sur des serveurs extérieurs disparaître sont très faibles, elles n'en sont pas moins bien réelles. D'où l'importance, pour les utilisateurs de les sauvegarder aussi sur leurs propres appareils, par mesure de sécurité.

    http://www.leparisien.fr/high-tech/google-la-foudre-frappe-des-serveurs-des-donnees-definitivement-perdues-19-08-2015-5021381.php

  • Grèce. Athènes cède quatorze aéroports à l'Allemagne !

    L’aéroport de Thessalonik, en Grèce, fait partie des quatorze aéroports cédés à l’Allemagne. PHOTO SAKIS MITROLIDIS/AFP

    Se pliant aux exigences de ses créanciers, la Grèce se lance dans une série de privatisations. Le gouvernement s’apprête à céder quatorze aéroports à l’Allemagne.

    C’était prévu par l’accord signé le 13 juillet par la Grèce et les pays membres de la zone euro: Athènes devait mettre en place des réformes structurelles et engager un vaste programme de privatisations. C’est chose faite : mardi 18 août, le gouvernement a officialisé “la vente de quatorze aéroports régionaux à l’Allemagne”, rapporte die Tageszeitung.

    Selon le quotidien allemand, un décret signé par le vice-Premier ministre grec, le ministre des Finances et le ministre de l’Economie “approuve l’accord conclu par l’agence Taiped” [chargée des privatisations du pays] avec la société allemande Fraport”. L’entreprise, qui exploite l’aéroport de Francfort, a remporté l’appel d’offres avec “un rachat de 1,234 milliard d’euros, assorti d’un loyer annuel de 22,9 millions d’euros”.
    Accord à Bruxelles : un plan d’aide humiliant pour la Grèce

    Le porte-parole des autorités de Bruxelles a salué “la première action concrète d’un programme de privatisation ambitieux”. De son côté, Ulrich Wilken, membre du parti de gauche Die Linke, déplore “la liquidation de l’argenterie grecque”. Selon le député, “les bénéfices ne vont pas aller aux Grecs mais à l’économie allemande”.

    Cet accord n’est pas une coïncidence pour le quotidien allemand. Mercredi 19 août, les députés allemands ont approuvé à une large majorité le troisième plan d’aide à la Grèce lors d’un vote au Bundestag. En janvier dernier, la Grèce avait gelé la vente des aéroports après l’élection d’Alexis Tsipras.

    http://www.courrierinternational.com/article/grece-athenes-cede-quatorze-aeroports-lallemagne

  • Des moustiques-tigres signalés au Parc floral de Paris et dans des jardins de Créteil


    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/08/19/des-moustiques-tigres-signales-au-parc-floral-de-paris-et-dans-des-jardins-de-creteil_4730409_1651302.html#2XRL53aHki0oDclg.99

    Des moustiques-tigres, connus pour être vecteur des virus de la dengue et du chikungunya, ont été détectés au Parc floral de Paris et dans des jardins ouvriers à Créteil, selon l’agence régionale de santé (ARS).

    Il s’agit d’une « présence ponctuelle » de l’espèce Aedes albopictus, et des opérations de démoustication sont menées autour des sites concernés « afin d’empêcher son installation durable », précise l’ARS, qui assure qu’« aucun cas de chikungunya et de dengue autochtone n’a, à ce jour, été recensé en Ile-de-France ».

    La Mairie de Paris a précisé qu’une intervention devait être menée dès mercredi soir après la fermeture du Parc floral, dans le 12e arrondissement, pour « procéder à l’éradication de cette espèce nuisible ». La présence du moustique-tigre dans le parc a été signalée ces derniers jours par un promeneur, mais, selon la Mairie, « l’implantation dans le parc est récente et par conséquent très modérée : elle s’avère localisée aux abords de trois points humides très éloignés des habitations. Aucun autre espace vert de la capitale n’est touché. »
    Des cas de dengue et de chikungunya en France

    Lire aussi : Les questions que vous vous posez l’été sur les moustiques

    Le moustique est déjà implanté dans vingt départements métropolitains, pour la plupart situés dans le sud de la France. Des cas autochtones – quand le virus est contracté par une personne en métropole sans qu’elle ait voyagé – de dengue et de chikungunya y ont été observés, notamment en Provence-Alpes-Côte d’Azur et dans l’agglomération de Montpellier. Le moustique-tigre avait déjà été ponctuellement repéré en 2014 à Paris, dans le Val-de-Marne, en Seine-et-Marne et en Seine-Saint-Denis, mais les traitements avaient permis d’éviter son implantation, selon l’ARS.

    La dengue et le chikungunya sont des maladies virales qui circulent traditionnellement en Amérique, en Asie et en Océanie. Pendant sa période d’activité (de mai à novembre), le moustique-tigre peut transmettre les virus après avoir piqué une personne infectée.

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/08/19/des-moustiques-tigres-signales-au-parc-floral-de-paris-et-dans-des-jardins-de-creteil_4730409_1651302.html#2XRL53aHki0oDclg.99

  • L’éboueur du porno fait œuvre sociale!

    C’est un métier pas vraiment comme les autres. Installé à Londres, Dave se rend au domicile de ses clients pour les débarrasser des magazines, vidéos et autres publications à caractère pornographique. Il intervient la plupart du temps suite à un décès et la découverte d’une collection jugée plutôt embarrassante par l’entourage.

    L’annonce n’a rien d’ambigu : We buy any porn.com (nous achetons n’importe quel porno). En lettres bleues et blanches, elle figure au bas de la devanture de la boutique à la façade plutôt élégante. Dave, 55 ans, a lancé en décembre son site spécialisé, une autre affaire en plus de son petit magasin de bouquiniste dans le nord de Londres, sur Holloway Road : Ram Books, spécialisé dans le « bizarre et l’érotique », dit l’enseigne.

    «Il y a du porno partout»

    A peine installé, il est submergé par de nombreux appels téléphoniques d’éventuels clients le sollicitant pour les débarrasser de publications à caractère pornographique. D’où l’idée de développer son affaire en créant un site internet spécialisé. Il faut dire que Dave s’y connaît, il a tenu durant trente ans dans le même quartier londonien un sex-shop.

    Le client type contacte We buy any porn.com le plus souvent après un décès. La famille éplorée du défunt, un monsieur déjà âgé, fait des rangements à son domicile et tombe sur une malle ou des cartons bourrés de magazines qu’on ne laisse pas traîner en général sur la table basse du salon. Quand les quantités sont importantes, explique le bouquiniste, les proches ne veulent pas simplement tout jeter à la poubelle de peur que les enfants, les voisins ou même les éboueurs ne découvrent l’encombrant héritage.

    Le principe de son commerce est simple : « Une certaine génération d’hommes arrive en fin de vie », constate David… Et, son expérience le lui a appris, « il y a du porno partout, dans les greniers, les cabanons et sous les lits ». Résultat, ce que certains veulent jeter, d’autres veulent l’acquérir et lui est justement là pour faire la jonction.

    Alors, quand les héritiers découvrent tout cela sous « les lits, dans les cabanons et dans les greniers », Dave est là, prêt à tout évacuer. Sur un simple appel, il arrive au volant de sa camionnette sans signe distinctif, cela va sans dire, pour récupérer tout le matériel. Revues, posters, cassettes VHS, vieux films, tout est embarqué, gratuitement. We buy any porn.com qui fait de la discrétion sa marque de fabrique, insiste également sur le fait qu’il possède son propre destructeur de papier, de qualité professionnelle.

    Rassuré, le client peut même gagner de l’argent avec l’opération. Quand David tombe sur des raretés qui peuvent intéresser des collectionneurs, il propose de les racheter. Trente ans dans le commerce du sex-shop, ça permet de constituer de solides réseaux, en Angleterre et dans le monde.

    Une bonne affaire qui n’aura qu’un temps

    Ainsi, Dave assure payer un bon prix quand on lui présente soit de bons « classiques » comme PlayBoy, Penthouse ou Mayfair , soit des œuvres du photographe Harrison Marks pour lesquels il est prêt à payer 50 livres pièce. Sa boutique londonienne peut ainsi offrir aux amateurs un éventail à peu près complet de tout ce qui s’est fait dans le domaine depuis les années 1950.

    Apparemment les clients semblent satisfaits des services offerts par le site de Dave. En vidant la maison de son père récemment décédé, un homme raconte que sa sœur est tombée sur la collection paternelle qui n’était pas constituée de timbres-poste. Un peu gênée, la sœur a préféré épargner à sa mère cette découverte. Le frère et la sœur ont donc eu recours aux services de Dave et tout s’est passé pour le mieux, se félicitent-ils.

    Dave constate chaque jour à quel point son idée correspond à une vraie demande. Un prêtre l’a appelé récemment après avoir trouvé un lot important de revues porno dans une maison que sa paroisse louait jusqu’à sa mort à un vieil homme. Selon Dave, l’ensemble valait le déplacement sur la côte, puisque la somme versée a permis au vieil amateur d’avoir des obsèques dignes de ce nom. Une petite entreprise qui ferait donc oeuvre sociale en somme.

    We buy any porn.com est certes une bonne affaire, mais elle n’aura qu’un temps. Sur Internet, explique Dave, le porno le plus extrême est à portée de clic, tout de suite et partout. Un rien nostalgique, il se souvient de l’émoi qui le saisissait quand il arrivait à mettre la main sur un PlayBoy ou un Mayfair...

  • Des chercheurs produisent un mini-cerveau humain presque complet en laboratoire

    Des chercheurs américains ont produit un mini-cerveau humain dans un laboratoire qui serait le plus complet à ce jour, une percée qui pourrait potentiellement faire avancer la recherche sur des maladies neurologiques comme Alzheimer. "Non seulement il ressemble à un cerveau développé mais ses différents types de cellules expriment quasiment tous les gènes, (qu'expriment) celles d'un cerveau", affirme Rene Anand, professeur de chimie biologique à l'Université de l'Etat d'Ohio qui a mené ces travaux.

    Il précise que ce cerveau cultivé in vitro, de la taille d'une gomme de crayon à papier, présente une structure du cerveau d'un foetus de cinq semaines avec des types multiples de cellules, toutes les principales régions cérébrales et une moelle épinière. Mais il ne possède pas de système de vascularisation.

    Le professeur Anand a présenté ses résultats mardi lors d'une conférence sur la santé militaire en Floride. Mais cette recherche n'a pas fait l'objet d'une publication dans une des grandes revues scientifiques qui contre-vérifient indépendamment les résultats avant de décider de les rendre publiques. Généralement les avancées scientifiques importantes sont publiées dans les plus prestigieuses de ces publications comme Nature ou Science. Le professeur Anand et plusieurs de ses collègues ont créé une "start-up" pour commercialiser ce processus de développement de cerveaux in vitro, indique un communiqué de l'Université.

    Ces chercheurs espèrent que leurs travaux permettront de tester plus facilement et éthiquement les effets de traitements expérimentaux sur le cerveau au moment où la recherche médicale se mobilise pour trouver des traitements pour des maladies cérébrales aujourd'hui incurables, poursuit le communiqué.

    "Le potentiel de ce modèle de cerveau est très prometteur pour la santé humaine car il nous offre de meilleures options pour tester et développer des traitements autrement qu'avec des rongeurs", juge le professeur Anand.

    C'est également "un grand plus" pour la recherche en neuroscience en général puisque ce cerveau permet d'effectuer des recherches génomiques directement plutôt que par le biais de modèles informatiques comme c'est le cas aujourd'hui.

    http://www.lalibre.be/actu/sciences-sante/des-chercheurs-produisent-un-mini-cerveau-humain-presque-complet-en-laboratoire-55d4ae2235708aa43799611f

  • L’Etat islamique et sa “théologie du viol”

    Dans une enquête choc, The New York Times montre comment l’organisation Etat islamique a fait du viol une pratique systématique qu’elle légitime en invoquant le Coran. Plus qu’une arme de guerre, les violences sexuelles font partie intégrante de sa stratégie de propagande.

    L’article n’omet aucun détail, si horrible soit-il. Dans une longue enquête publiée le 13 août – traduite intégralement en français sur le site de la RTBF, la journaliste Rukmini Callimachi détaille la manière dont l’organisation Etat islamique (EI ou Daech, selon son acronyme en arabe) a fait du viol et de l’esclavagisme sexuel une pratique systématique.

    Celle-ci, explique The New York Times, s’est institutionnalisée à partir d’août 2014, quand le groupe djihadiste s’est emparé des monts du Sinjar, dans le nord-ouest de l’Irak, berceau de la communauté yézidie. Basée sur des entretiens avec 21 femmes et jeunes filles ayant récemment échappé à l’EI et sur “un examen attentif des communiqués officiels du groupe”, l’enquête rapporte qu’au total “5 270 femmes yézidies qui ont été enlevées l’année dernière” parmi lesquelles 3 144 au moins sont encore retenues captives.

    Des centaines de femmes et parfois de très jeunes filles issues de la minorité yézidie, relate l’article, ont été parquées dans la ville de Mossoul et aux alentours, puis envoyées en Syrie et dans d’autres villes d’Irak pour y être vendues comme esclaves sexuelles.

    Ce que veut vraiment l’Etat islamique

    L’essentiel de l’enquête porte sur le système bureaucratique mis en place par l’organisation djihadiste pour institutionnaliser cette pratique du viol : recensement des victimes, transfert des femmes aux hautes autorités de l’EI “pour être divisées comme un butin”, établissement de contrats de vente notariés par les cours de justice dirigées par l’EI et, en cas de changement de “propriétaire”, rédaction d’un nouveau contrat, etc.

    Un outil de recrutement

    D’après l’auteure de l’enquête (finaliste du prix Pulitzer 2009 pour sa couverture du travail des enfants en Afrique de l’Ouest), cette pratique du viol a servi d’“outil de recrutement pour attirer les hommes de sociétés musulmanes très conservatrices, dans lesquelles le sexe sans attache est un tabou et le fait de se fréquenter interdit”.

    L’article montre également que ces viols semblent avoir été légitimés par les autorités de l’organisation terroriste comme une pratique “halal” autorisée par le Coran. Une rescapée, citée dans l’article, raconte comment chaque viol dont elle a été victime était précédé et suivi d’une prière par l’auteur de celui-ci.

    “‘Je ne cessais de lui dire ‘ça fait mal, s’il vous plaît, arrêtez’, dit la jeune fille (…) Il m’a dit que, selon l’islam, il est autorisé à violer une non-croyante. Il a dit qu’en me violant il se rapprochait de Dieu’, raconta-t-elle.”

    “De la même façon que des passages spécifiques de la Bible furent utilisés des siècles plus tard pour soutenir la traite des esclaves aux Etats-Unis, l’EI cite des versets spécifiques ou des histoires du Coran ou de la Sunna, les traditions basées sur les dires et les actions du prophète Mahomet, pour justifier le trafic d’êtres humains”, précise The New York Times, qui souligne que les spécialistes de l’islam sont divisés quant à la question de savoir si la théologie islamique sanctionne réellement l’esclavage ou pas.
    Le viol, une arme de guerre

    Ce qui est sûr, c’est que la traite sexuelle perpétuée par l’EI concerne uniquement les femmes issues de la minorité yézidie. Matthew Barber, de l’université de Chicago, explique cela par le fait que les Yézidis sont considérés comme des polythéistes, avec une tradition orale plutôt que des écritures. “Aux yeux de l’EI, cela les met au même niveau que les non-croyants méprisés, encore plus que les chrétiens et les juifs, qui sont censés avoir une protection limitée sous le Coran en tant que ‘peuple du Livre’”.

    http://www.courrierinternational.com/article/moyen-orient-letat-islamique-et-sa-theologie-du-viol

  • Laura Ingalls se présente aux élections américaines

    L'actrice Mélissa Gilbert qui a joué pendant presque 10 ans le personnage de Laura Ingalls dans "La petite maison dans la prairie" vient d'annoncer sur compte Twitter sa candidature au Capitole des Etats-Unis. L'actrice aujourd'hui âgée de 51 ans brigue un siège à la Chambre des représentants du Congrès américain.

    Sous l'étiquette démocrate, elle tentera de reprendre le siège au Républicain Mike Bishop, élu en 2014. "Ici dans le Michigan, je connais des gens qui font de leur mieux pour rendre leur vie et celle de leur famille meilleure. Je suis candidate pour rendre la vie des familles laissées de côté par le système économique actuel. Je crois que nous pouvons bâtir une nouvelle économie si nous nous y mettons tous ensemble et nous avons besoin de faire entendre de nouvelles voix pour que le travail soit fait correctement".

    A la rédaction nous ne résistons pas au plaisir de vous remettre le générique de cette série devenue culte.

    http://www.rtbf.be/info/medias/detail_laura-ingalls-se-presente-aux-elections-americaines?id=9051722

  • Un robot choisit pour vous vos "coups" sur Tinder !

    Bien gérer son activité sur Tinder, l'application qui permet de rencontrer des personnes et éventuellement des histoires d'un soir, c'est possible grâce à un robot. Une invention repérée sur le site de Vice permet de faire le tri des dizaines ou centaines de profils qui s'affichent sur l'écran du portable.

    La machine a été baptisée "Conditional Lover" par sa créatrice, Saurabh Datta, du Copenhagen Institute of Interaction Design. Grâce à un algorithme, le robot évalue la "beauté" des visages scannés

    Yes. Yes I would: Would you trust your romantic destiny to a bot? http://t.co/eAWcErkF7R pic.twitter.com/oI2ZiQcQLt
    — Queen (@claudiacukrov) 12 Août 2015

    http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/3537871/un-robot-choisit-pour-vous-vos-coups-sur-tinder.html

  • L’ère industrielle a mis fin à 1 800 ans de refroidissement des océans !

    L’entrée dans l’ère industrielle a marqué, pour les océans de la planète, un profond bouleversement : alors que depuis près de deux millénaires, leurs températures baissaient de façon continue, le réchauffement dû aux activités humaines a inversé la tendance. C’est ce que fait apparaître une étude internationale publiée lundi 17 août dans la revue Nature Geoscience et à laquelle plusieurs équipes françaises ont collaboré.

    Sur l’ensemble des mers du globe, des tropiques jusqu’à proximité des pôles, les chercheurs ont reconstruit les variations de températures des eaux de surface au cours des deux mille ans passés. Cela, à partir des données extraites du zooplancton fossile enfoui dans les sédiments marins ou encore de certaines molécules organiques. La teneur en magnésium et en calcium pour les premiers et le type de lipides qu’elles contenaient pour les secondes renseignent sur la chaleur des eaux superficielles où évoluaient ces organismes.
    « Pour la première fois, nous avons une vision rétrospective de l’évolution climatique de l’océan sur deux millénaires », explique Marie-Alexandrine Sicre, directrice de recherche au CNRS

    Il ressort que « les températures de surface moyennes de l’océan ont régulièrement diminué entre le Ier et le début du XIXe siècles ». L’étude ne chiffre pas cette baisse en degrés Celsius, les moyennes recouvrant de fortes disparités régionales. « Globalement, le refroidissement passé est plus prononcé près des pôles, avec des valeurs pouvant atteindre 2,5 à 3 °C, que dans les zones tropicales, où il se situe autour de 1 °C sur les deux derniers millénaires », indique Guillaume Leduc, chercheur du CNRS au Centre européen de recherche et d’enseignement de géosciences de l’environnement, cosignataire de l’étude.

    « Jusqu’à présent, nous ne disposions de relevés de températures, mesurées par des navires océanographiques, que pour le siècle dernier, ajoute Marie-Alexandrine Sicre, directrice de recherche du CNRS au Laboratoire d’océanographie et du climat, qui a également participé à ce travail. Pour la première fois, nous avons une vision rétrospective de l’évolution climatique de l’océan sur deux millénaires. Le refroidissement que nous avons mis en évidence jusqu’au début de l’ère industrielle est une découverte. »

    Comment expliquer ces presque deux millénaires de rafraîchissement des mers ? Les chercheurs ont fait tourner des modèles – permettant de remonter jusqu’aux années 800 seulement – en y introduisant différents facteurs possibles de « forçage » : variations de l’orbite de la Terre, intensité du rayonnement solaire, gaz à effet de serre, déforestation ou volcanisme. Conclusion : sur la période des années 800 à 1 800, l’activité volcanique est le seul paramètre susceptible d’expliquer ce coup de froid.
    Activités humaines

    On savait déjà que les grandes éruptions volcaniques – telles que celles du Pinatubo (Philippines, 1991), du Krakatoa (Indonésie, 1883) ou du Tambora (Indonésie, 1815) – peuvent faire chuter temporairement les températures à la surface de la Terre, parfois pendant plusieurs années. Les cendres et les gaz qu’elles propulsent jusqu’à la stratosphère se transforment en effet en aérosols qui font écran aux rayonnements solaires. L’étude montre que ces éruptions ont aussi pour conséquence « un refroidissement à long terme de la surface des océans », explique Helen McGregor (université de Wollongong en Australie), première signataire de l’article.

    Tout a donc changé avec les débuts de l’industrialisation. En raison du réchauffement lié aux activités humaines, les océans montent progressivement en température. « Il est frappant de constater que le changement climatique d’origine anthropique est d’ores et déjà enregistré dans les sédiments marins qui se sont déposés au cours des deux derniers siècles », observe Guillaume Leduc.

    Cette bascule est d’autant plus notable qu’une grande partie de l’énergie accumulée dans le système climatique, sous l’effet du réchauffement global, est absorbée par les océans. Et que ceux-ci jouent donc un rôle crucial dans la régulation du climat de notre planète. Les éruptions volcaniques ne s’étant pas arrêtées avec l’ère industrielle, il est vraisemblable, estime Marie-Alexandrine Sicre, que leur effet « rafraîchissant » sur les océans tempère le réchauffement réel des mers directement induit par l’homme.

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/climat/article/2015/08/17/l-ere-industrielle-a-mis-fin-a-1-800-ans-de-refroidissement-des-oceans_4728148_1652612.html#yHIlpjX03sSloBXR.99

  • Pour 1000 euros, construisez votre robot avec une imprimante 3D!

    :idea:

    http://videos.leparisien.fr/video/pour-1000-euros-construisez-votre-robot-avec-une-imprimante-3d-03-05-2015-x2oywaj

  • Nigeria: UN homme désigné pour être enterré vivant auprès d'un roi prend la fuite...

    Des rapports non confirmés d'Ile-Ife indiquent que la personne désignée pour être enterré vivant aux côtés du monarque, connue traditionnellement comme l'Abobaku, a prit la fuite pour sauver sa vie. Dans la culture Ile-Ife, l'Abobaku est une personne choisie par les chefs traditionnels pour vivre et mourir avec le roi et est bien traitée et avec beaucoup de soins et couverte de cadeaux de son vivant. Apparemment, le Abobaku s'est enfui suite à la confirmation de la mort de l'Ooni plus tôt ce mois.

    Malgré les démentis de la mort par le Conseil royal traditionnel d'Ife, il a refusé d'attendre la confirmation et a pris la poudre d'escampette depuis. Selon la tradition Yoruba, un roi ne meurt pas seul et ses rites funéraires incluent être enterré avec d'autres personnes. Un Abobaku vit sa vie pour le roi et est enterré à côté du monarque.

    Dans la tradition authentique, tout comme il ya une lignée qui devient roi, il ya aussi toujours une famille dédiée à la croyance ancienne de mourir avec le roi. Ce n'est pas encore clair si le Conseil royal traditionnel ira de l'avant avec l'enterrement après la disparition de l'Abobaku. Plus tôt ce mois-ci, les autorités traditionnelles en Ile-Ife disent qu'il n'y aura pas de sacrifice humain impliqué dans l'enterrement de Oba Sijuwade.

    Apparemment, Oba Sijuwade a aboli les sacrifices humains quand il était encore sur le trône et a dit avoir fait appel aux dieux pour aider à mettre un terme aux sacrifices humains, décrivant l'acte barbare, impitoyable et inhumain.

    Le prêtre de Ifa, chef Ifayemi Elebuibon, a confirmé l'abolition de la pratique, en ajoutant que ce qui va arriver à la place est que les vaches seront habillés comme des humains et offertes en sacrifice.

    Source : africeleb.com

    http://www.leral.net/Nigeria-UN-homme-designe-pour-etre-enterre-vivant-aupres-d-un-roi-prend-la-fuite_a151813.html

  • Street art : un belge dessine les animaux Disney abattus par des chasseurs

    http://ds1.ds.static.rtbf.be/article/image/570xAuto/9/6/2/2fb9f6a83ed55cd9310bfda4a8ea89ca-1439465546.jpg

    Âme sensible, s'abstenir... Baloo, Ariel, Tigrou et autres compagnons de notre enfance se retrouvent en très mauvaise posture ! Le belge MONK, graphiste le jour, peintre la nuit, fait le buzz grâce à ses dessins de personnages Disney.

    "On a le cerveau qu'on a, s'amuse-t-il. J'ai creusé le machin et je me suis dit qu'il y avait d'autres chasseurs, d'autres animaux...et Disney aime les animaux...et j'aime les animaux, et j'aime pas les chasseurs...alors des chasseurs qui tuent des animaux de dessins animés c'est encore pire...et c'est drôle en même temps...".

    http://www.rtbf.be/purefm/article_des-animaux-disney-abattus-par-des-chasseurs-dans-les-creations-d-un-street-artist-belge-de-renom?id=9053080

  • Elle allaite son fils... et le fils de son amie en même temps

    Une jeune maman est sous le feu des critiques après avoir posté une photo d'elle en train d'allaiter son fils... et le fils d'une amie.

    Jessica Anne Colletti, qui vit en Pennsylvanie, a partagé la photo sur Facebook. Elle explique qu'elle nourrit les deux enfants depuis un an. Son fils a 16 mois, celui de son amie, 18 mois. Jessica explique qu'elle garde l'enfant de son amie pendant qu'elle travaille. "Il y a tant d'amour entre ces deux frères de lait. C'est un lien spécial qui nous lie tous."

    Les réactions sont multiples et très différentes. Si certaines mères trouvent ça "fantastique", arguant qu'au moins le lait est "frais". "C'est comme un don de lait en mieux: il n'est pas congelé ni altéré, il est 100% frais." D'autres par contre refuseraient qu'une copine nourrisse leur bébé de la sorte.

    Jessica a réagi sur le blog de Maman Bean Parenting: "Allaiter le fils de mon amie était naturel pour moi. J'ai commencé à le garder quand il avait 5 mois et je lui ai demandé la permission de le nourrir. Elle a répondu avec enthousiasme parce qu'elle avait des problèmes avec sa précédente gardienne. Mon amie a eu des problèmes pour allaiter au début mais a réussi à le faire pendant neuf mois. Elle a toujours été heureuse de savoir que son fils avait la nourriture et le confort dont il avait besoin alors qu'elle travaillait. Allaiter son petit garçon a créé un lien spécial entre nous, un lien que je chérirai pour toujours."

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1523/Famille/article/detail/2420234/2015/08/12/Elle-allaite-son-fils-et-le-fils-de-son-amie-en-meme-temps.dhtml

  • Le tueur de Cecil Le lion avait aussi chassé illégalement un ours noir

    http://s3.lprs1.fr/images/2015/08/14/5010865_palmer-ours_545x460_autocrop.JPG

    S'il pose avec fierté sur les photos, Walter Palmer a pourtant tué illégalement l'animal. Selon documents que s'est procurés ABC, le chasseur n'avait pas l'autorisation de chasser dans la zone. Palmer disposait bien d'un permis pour tuer un ours dans un comté, mais il a tué l'animal pris en photo 40 miles (environ 60 kilomètres) plus loin. dans une zone où Palmer n'avait aucune autorisation.

    Conscient que cette chasse pourrait lui causer quelques problèmes, Palmer a alors tenté d'assurer ses arrières. «Dès que l'ours a été tué, Palmer et les trois guides avec qui il était se sont mis d'accord pour mentir sur le sujet», selon John Vaudreuil, un avocat qui a travaillé sur l'affaire quand Palmer a fait passer l'ours noir dans le Minnesota. «Il nous mentait. Il se trouve qu'il offrait de payer 20 000 dollars pour convaincre ceux qui l'accompagnaient de mentir. Un moyen plutôt agressif pour étouffer l'affaire».

    Manque de chance pour Palmer, les guides ont finalement décidé de dire la vérité aux autorités et, en 2008, Palmer s'est résolu à plaider coupable pour fausse déclaration. Il a écopé d'une amende d'un peu moins de 3 000 dollars et d'une année de mise à l'épreuve.

  • Grâce aux infrarouges, les scientifiques découvrent que la panthère noire est en réalité tachetée

    «C’est vraiment par accident que nous avons découvert qu’en activant un flash infrarouge pendant le jour vous pouviez voir les taches», a raconté ce mercredi 15 juillet William Laurance, de l’Université australienne James Cook (JCU). Si aux premiers abords cette découverte peut sembler anodine, elle est en réalité cruciale pour distinguer et donc recenser les félins.

    «Comme ces tâches sont uniques, vous pouvez différencier les individus », a indiqué le chercheur. 94% des panthères noires observées dans le nord-est de la péninsule de Malacca ont ainsi pu être identifiées. Si cette découverte est fondamentale pour le recensement et donc la conservation de la panthère noire, les scientifiques en profitent pour rappeler que l’animal continue d’être traqué sans relâche par les braconniers pour sa fourrure.

    http://fr.metrotime.be/2015/07/16/must-read/grace-aux-infrarouges-les-scientifiques-decouvrent-que-la-panthere-noire-est-en-realite-tachetee/?utm_source=outbrain_mustread_fr&utm_medium=contentlinks&utm_campaign=outbrain_mustread_fr

  • Toutes les fins du monde auxquelles on a déjà réchappé !!!

    Il y en a déjà eu 182, mais on vous a sélectionné les meilleures.

    182 c’est le nombre de fois où la fin du monde a été annoncée avant celle du 21 décembre d’après l’historien Luc Mary. Puisque vous lisez cet article, vous vous doutez bien qu’aucune de ces prédictions ne s’est accomplie.

    «Je suis certain qu'en cherchant bien on peut trouver des prédictions de fin du monde chaque année depuis des siècles, notamment dans les milieux protestants évangélistes», estime Jean-Noël Lafargue, auteur de Les Fins du Monde: de l’Antiquité à Nos Jours.

    Très présentes dans les textes religieux, les prédictions apocalyptiques ont aussi inspiré des chefs-d'œuvre tels le Jugement dernier de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine à Rome, le Quatuor pour la fin du temps d'Olivier Messiaen ou encore le jardin des Délices de Jérôme Bosch.

    Il y a donc fort à parier que ce mythe survivra au 21 décembre 2012, et que de nouvelles prédictions viendront encore s’ajouter aux 183 existantes. En les attendant, voici les plus emblématiques des fins du monde qui ne se sont pas produites:
    1.La toute première

    La toute première prédiction d’apocalypse bien renseignée est celle du Livre de Daniel dans l'Ancien Testament. D’après Luc Mary, historien et auteur du livre Le mythe de la fin du monde:

    «Elle aurait été écrite aux environs de 167 av. JC dans le Livre de Daniel, à la suite de la profanation du Temple de Jérusalem par le roi Antiochos IV.»

    A son arrivée au pouvoir, le roi Antiochos IV qui règne sur l'empire des séleucides (un empire syro-iranien instauré entre -305 et -64 av.JC) tente d'éradiquer le judaïsme et applique une politique d’hellénisation forcée de la Judée. Il interdit le sacrifice juif, les fêtes et la circoncision, avec peine de mort pour ceux qui font chabbat.

    «Cela a déchaîné la colère des juifs et déclenché la révolte des Maccabées. Le prophète Daniel prophétisa alors la fin des temps et l'avènement d'un temps meilleur pour les juifs, où aurait lieu le règne éternel de Dieu. Pour les juifs, c'était un message d'espoir, une révélation de temps plus prospères, plus divins.»

    D'après la prophétie de Daniel, «le temps de la fin» devait commencer «1.290 jours après la fin du sacrifice perpétuel». Personne ne s'est jamais mis d'accord sur sa date exacte.
    2.Les chrétiens et la peur de l’an mille

    Pour les historiens, l’idée selon laquelle il aurait pu exister «une grande peur de l’an mille» fait débat.

    Cette date à trois zéros n’a peut-être pas provoqué autant d’angoisses que sa date cousine l’an 2000, malgré ce que laisseraient supposer de nombreux textes. Jean-Noël Lafargue précise:

    «Les historiens débattent du sujet mais un consensus tend à écarter l'idée d'une "grande peur de l'an mille". Les chroniques de l'époque font état d'un intérêt pour la question parmi les religieux, mais pas d'une panique et encore moins d'une panique générale.»

    A l’époque, le calendrier n’était pas encore très répandu et les gens n’ont probablement pas eu conscience du passage au nouveau millénaire:

    «Peu de gens connaissaient la date à laquelle ils vivaient. […] Les premiers textes faisant état d'une grande peur datent effectivement de deux siècles plus tard, et seront repris pendant la Renaissance, et surtout à l'époque romantique, deux périodes qui ont eu un intérêt politique, philosophique et esthétique à véhiculer une image du Moyen-Age sombre et superstitieuse.»

    3.Les prophéties du XXe siècle

    Les nombreuses prophéties du XXe siècle sont plus faciles à répertorier, et ont eu un impact avéré sur les populations. D’après Luc Mary, «il y en a eu 18, dont une dizaine sont comprises entre 1945 et 1991 à cause de la peur de la Guerre froide et de l’apocalypse nucléaire. A partir du XXe siècle, les hommes ont progressivement moins peur des dieux mais plus peur d’eux-mêmes».

    La crainte de l’apocalypse nucléaire, qui atteint son paroxysme avec l’explosion du réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl en 1986, a aussi été une source d’inspiration pour les scénaristes du cinéma. Après la chute du Mur de Berlin, la peur du nucléaire reste ancrée mais s’y ajoutent des peurs liées à toutes sortes de catastrophes naturelles. Luc Mary explique:

    «C’est une peur plus rationalisée, basée sur des phénomènes observés: l’univers est périssable, des astéroïdes ont déjà détruit d’autres planètes, les dinosaures aussi ont été exterminés.»

    4.Celles des témoins de Jéhovah

    Les témoins de Jéhovah aiment beaucoup les prophéties: ils en ont formulé au moins huit et détiennent ainsi le record des annonces de fin du monde ratées. Bernard Blandre, auteur du livre Les témoins de Jéhovah, raconte leur fin du monde de 1914:

    «Ils avaient prévu l’effondrement complet de tous les systèmes politiques, économiques, sociaux et religieux ainsi que la fin des guerres. Tout ce qui était méchant devait disparaître. Ne devaient rester sur Terre que les témoins de Jéhovah et les futurs convertis.»

    Pour le reste de l’humanité, cette date correspondra plutôt au début de la Première Guerre mondiale (et ses 9 millions de morts en quatre ans).

    Cet échec cuisant ne les empêchera pas de présager d’autres fins du monde, un moyen pratique et rapide de recruter des fidèles, selon Bernard Blandin:

    «La peur de la fin du monde est un stimulant pour eux. Ils en ont prédit une pour 1975 par exemple. Entre 1966 et 1975, le nombre de baptêmes a beaucoup augmenté, les témoins étaient galvanisés et très motivés pour recruter. Mais après 1975, ils ont déçu et perdu 551.000 fidèles sur les 2.179.000 dans le monde.»

    5.Les peurs «scientifiques»

    Les prédictions à caractère «scientifique» sont souvent prises très au sérieux par la population. En mai 1910, des astronomes prévoient que la Terre est sur la trajectoire de la queue de poussière de la comète de Halley. La population s’affole: la queue pourrait contenir un gaz toxique, le cyanogène, susceptible de les intoxiquer. Très médiatisée, cette prophétie provoqua des mouvements de panique décrits par Eugen Weber dans son livre Apocalypses et Millénarismes:

    «La comète suscita des angoisses qui s’exacerbèrent jusqu’à la panique. Certains continuaient en effet d’y voir un présage des plus funestes. A Londres, le général William Booth, de l’Armée du Salut, qui s’attendait à la fin de toutes choses, prédisait la destruction par l’eau et le feu. A Paris, une prophétesse en vogue, Mme de Thèbes, (…) prévoyait que le destin de l’humanité allait être rougi de sang, une crise financière allait éclater.»

    (Carte postale de 1910)

    Dans la nuit du 18 au 19 mai 1910, la population mondiale a vraiment cru mourir intoxiquée:

    «Dans le monde entier, prières et panique allèrent de pair: les églises se remplirent, les mineurs refusèrent de descendre dans les puits, les femmes obturèrent portes et fenêtres, pour empêcher le gaz mortel de rentrer dans les maisons.»

    Autre mystère de la science, en 2008, le Cern inaugure le Grand collisionneur d’hadrons (LHC). Malgré les publications rassurantes du Cern, l’accélérateur de particules continue, encore aujourd’hui, de susciter l’effroi avec l’avènement d’un possible «mini-trou noir planétaire» potentiellement capable d’engloutir la Terre:

    Le trou noir du CERN - Insolite

    A ce jour, aucun trou noir n’a été observé. A la place, on a même découvert le Boson de Higgs.

    Enfin, un des plus éminents scientifiques de tous les temps, Sir Isaac Newton, à l’origine –entre autres– de la loi universelle de la gravitation et du calcul infinitésimal, a prévu la fin du monde pour 2060. D’après Haaretz, qui consacre un article à ce sujet:

    «Pour calculer la fin des temps, Newton se base sur la date du sacre de Charlemagne en tant qu’empereur romain, en 800 ap. JC et sur des informations recueillies dans le livre de Daniel, qui selon lui prévoyait la fin du monde 1260 ans plus tard, soit en 2060.»

    6.Le 11 août 1999 de Paco Rabanne

    Impossible de conclure une compilation de prophéties de fin du monde sans mentionner le couturier Paco Rabanne, auteur de 1999, le feu du ciel, qui avait annoncé l’apocalypse pour le 11 août 1999. Il expliquait avoir fondé sa théorie sur une réinterprétation croisée entre numérologie, Nostradamus et aéronautique:

    «C'est précisément le 11 août qu'aura lieu la plus grande éclipse du siècle. Celle-ci s'accompagne d'une conjonction astrale particulièrement inquiétante pour notre pays. Je vous rappelle qu'en inversant 1999 on obtient 6661, soit 666, le nombre de la Bête, accolé à 1, le chiffre de Dieu: l'affrontement entre le Christ et l'Antéchrist annoncé dans l'Apocalypse! (…) Je n'ai su exactement ce qui allait causer la catastrophe qu'il y a deux ans, lors d'une conversation avec un chercheur en aéronautique du CNRS. C'est lui qui m'a mis sur la voie de Mir, ensuite j'en ai eu la confirmation chez Nostradamus.»

    Pour Luc Mary, pourtant, Nostradamus n’aurait jamais annoncé de fin du monde:

    «Le livre sur les soi-disant prophéties de Nostradamus est sorti en 1980, j’ai acheté sa traduction, et comme par hasard toutes les prédictions d’avant 1980 étaient vraies et toutes celles d’après se sont révélées fausses.»

    Et après?

    Ceux qui survivront au 21 décembre 2012 auront droit à mai 2014, date de «la vengeance du diable» pour la Kabbale ou encore à 2029, année où un astéroïde doit s’écraser sur la Terre. Sans oublier la prophétie de Saint Malachie alias «prophétie des papes», selon laquelle l’arrivée du 112e pape coïnciderait avec la fin du monde. Benoît XVI est le 111e.

    France Ortelli

    http://www.slate.fr/monde/66269/fins-monde-rechappe

  • L'univers ne serait qu'une simulation !

    Is our universe FAKE? Physicists claim we could all be the playthings of an advanced civilisation

    Physicists say there is a possibility that our world is merely a simulation
    They claim there may be evidence of this if only we know where to look
    For instance, some of the laws of physics may not quite add up, they say

    It would be one big computer program simulating everything, including human brains down to neurons and synapses.'

    Kuhn also points out how physical laws are sets of computational processes, with patterns in nature revealing an inherent, intentional model.

    Marvin Minsky, a founder of artificial intelligence, told Kuhn it would be very difficult to distinguish that you're in a computer simulation.

    That is, he says, 'unless the programmer has made some slips — if you notice that some laws of physics aren't quite right, [or] f you find rounding-off errors.'

    Several years ago, Silas Beane of the University of Bonn suggested, like Minsky, that there may be signs that we are living in a simulation.

    All we have to do to identify what these constraints would be, he said, is to build our own simulation of the universe, which is close to what many researchers are trying to do on an incredibly miniscule scale.

    He believed that simulating physics on this fundamental level is equivalent, more or less, to simulating the workings of the universe itself.

    In such a simulation, the law of physics have to be superimposed onto a discrete three-dimensional lattice which advances in time.

    Professor Beane and his colleagues found that lattice spacing imposes a limit on the energy that particles can have, because nothing can exist that is smaller than the lattice itself.

    This means that if the universe as we know it is actually a computer simulation, there ought to be a cut off in the spectrum of high energy particles.

    And it just happens that there is exactly this kind of cut off in the energy of cosmic rays, a limit known as the Greisen–Zatsepin–Kuzmin (GZK) cut off.

    This cut off is well-studied and happens because high energy particles interacting with the cosmic microwave background lose energy as they travel across long distances.

    The researchers calculate that the lattice spacing forces otherfeatures on the spectrum, most strikingly that the cosmic rays would prefer to travel along the axes of the lattice.

    Proving this is the case would be the acid test that the researchers are searching for - an indication that all is not at ...

    http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3185261/Is-universe-FAKE-Physicists-claim-playthings-advanced-civilisation.html

  • USA : record d'audience historique pour le débat des primaires républicaines avec Trump

    Vingt-quatre millions de téléspectateurs ont regardé le premier débat des primaires républicaines jeudi avec Donald Trump, du jamais vu pour un tel débat aux Etats-Unis, a-t-on appris vendredi.

    Le journaliste médias de la chaîne Fox News, qui organisait et diffusait le débat, a annoncé sur Twitter que l'audience de 24 millions de personnes représentait la plus élevée jamais réalisée pour une émission de Fox News. "Monstrueux", s'est réjoui Howard Kurtz.

    En 2011, le premier débat des primaires républicaines avait rassemblé quelque trois millions de téléspectateurs, et aucun n'avait rassemblé plus de sept millions de personnes.

    Les chiffres d'audience sont calculés par Nielsen, qui n'avait pas officiellement communiqué vendredi à la mi-journée.

    Le milliardaire Donald Trump, en tête des sondages des primaires, a dominé le temps de parole du débat face aux neuf autres candidats sur scène, à Cleveland dans l'Ohio. Il a présenté 14 saisons de l'émission à succès The Apprentice.

    http://www.lorientlejour.com/article/938151/usa-record-daudience-historique-pour-le-debat-des-primaires-republicaines-avec-trump.html

  • France: ils s'inspirent de "Breaking Bad" pour dissoudre leur victime


    Trois hommes et une femme âgés de 19 à 23 ans ont été déférés au parquet vendredi après-midi après le meurtre à Toulouse d'une étudiante dans une affaire qui serait liée à un trafic de drogue, a déclaré Pierre-Yves Couilleau, le procureur de la ville. Ce dernier a dit à la presse s'orienter vers l'ouverture d'une information judiciaire pour homicide volontaire avec préméditation, complicité de ce crime, vol avec violence et trafic de stupéfiants. Il envisage de requérir trois mandats de dépôt pour les trois hommes qui ont été déférés.

    La victime, Eva Bourseau, 23 ans, a été découverte dans son appartement toulousain. Elle reposait en position fœtale dans une malle en plastique. Deux des trois agresseurs présumés, âgés de 19 et 22 ans, auraient rendu visite à la jeune Eva dans la nuit du 26 au 27 juillet. Par ailleurs étudiants en mathématiques supérieures, ils auraient fumé des stupéfiants avant de s'en prendre à la demoiselle. Ces deux suspects et leur victime seraient impliqués dans un trafic de drogue pour le compte d'un troisième suspect plus âgé désigné comme la "tête de réseau". Mlle Bourseau aurait cumulé une dette de 6.000 euros dans le cadre de ce trafic.

    Dissoudre le cadavre

    Les jeunes gens ont fait "preuve d'un véritable déchaînement, déferlement de violence, marqué par l'usage d'un poing américain et d'un pied de biche", selon les déclarations du procureur. Pour se débarrasser du corps, ils se seraient inspirés de "Breaking Bad". Dans l'un des épisodes de cette série télévisée américaine, deux personnages veulent dissoudre un corps dans une baignoire à l'aide de produits chimique. C'est exactement ce qu'auraient fait les suspects. Ils ont acheté "de l'acide et une malle en polyéthylène afin de plonger le cadavre et de le dissoudre".

    "Ce qui frappe dans cette affaire, c'est évidemment le profil des personnes mises en causes, qui sont pour les deux principaux, étudiants ou étaient étudiants en Maths Sup", a conclu le procureur Couilleau. Aucun des suspects impliqués dans cette affaire n'avaient d’antécédents judiciaires.

    http://www.dhnet.be/actu/faits/france-ils-s-inspirent-de-breaking-bad-pour-dissoudre-leur-victime-55c4c60335708aa43769b486

  • Un blogueur engagé en faveur de laïcité a été tué à coups de machettes vendredi à Dacca, le quatrième meurtre de cette nature au Bangladesh depuis le début de l'année, a-t-on appris auprès de la police et d'une association militante.

    http://www.lorientlejour.com/article/938095/un-quatrieme-blogueur-tue-au-bangladesh-police.html

  • Lancement à Hong Kong de la première mappemonde des fourmis

    L'université de Hong Kong a présenté jeudi, après quatre années de labeur, la première carte de la répartition mondiale des fourmis, une initiative qui vise, selon ses auteurs, à mieux éclairer l'univers des insectes.

    La carte, interactive, en couleurs et consultable en ligne (antmaps.org), renseigne sur l'emplacement des quelque 15.000 espèces de fourmis, l'Etat australien du Queensland (est) en accueillant à lui seul plus de 1.400.

    Le projet, baptisé "antmaps", a été mené de conserve par Benoît Guénard, professeur à la faculté de biologie et de sciences de l'université de Hong Kong (HKU), et Evan Ecomo, professeur à l'Institut de Sciences et de Technologie d'Okinawa.

    Les insectes sont "l'un des principaux groupes sur lesquels nous devons nous concentrer lorsqu'il s'agit de biodiversité", a déclaré M. Guénard. Et "les fourmis occupent une place très importante dans la plupart des écosystèmes", a-t-il expliqué.

    La carte devrait permettre, selon le chercheur, de fournir des données importantes sur la vie des insectes dans le monde et pourrait aider la recherche et la conservation des espèces animales.

    La carte sera actualisée en fonction des découvertes des nouvelles espèces de fourmis. "Nous découvrons et décrivons de nouvelles formes de vie pratiquement chaque semaine", s'est enthousiasmé M. Guénard. "C'est ce que je trouve proprement stupéfiant dans notre travail".

    http://www.lorientlejour.com/article/937971/lancement-a-hong-kong-de-la-premiere-mappemonde-des-fourmis.html

  • Vos amis Facebook bientôt garants de vos emprunts?

    Facebook a déposé mardi un brevet pour approuver et refuser un emprunt sur base de vos connections sur le réseau social, annonce le magazine Fortune sur base d'une info de SmartUpLegal.

    Cette démarche cadre dans sa politique visant à rentabiliser l'énorme quantité de données collectées par Facebook.

    Le texte déposé indique clairement qu'une demande de crédit pourrait être ou non prise en considération sur base du degré moyen de solvabilité des membres du réseau du demandeur.

    Pour l'instant, il s'agit juste d'un dépôt de brevet, ce que font beaucoup d'entreprises sans toujours savoir si elles en feront un jour usage.

    Si le système se concrétise, il donnerait accès au crédit à des personnes plus vulnérables, du moins si ce critère est l'unique condition pour obtenir un prêt.

    http://www.rtbf.be/info/medias/dossier/tout-sur-facebook-et-les-reseaux-sociaux/detail_vos-amis-facebook-bientot-garants-de-vos-emprunts?id=9048469

  • Une révolution au Maroc entre 2017 et 2020?

    Un géographe français a effectué une corrélation entre la démographie et le déclenchement des soulèvements arabes de 2011. D’après son analyse, le Maroc pourrait connaître une révolution entre 2017 et 2020.

    La démographie est le facteur qui explique les événements révolutionnaires qui se sont produits en Afrique du Nord en 2011, d’après l’analyse du docteur en géographie Laurent Chalard. Publiée sur le site Orient XXI, ce mercredi 5 août, cette analyse révèle un lien entre le volume des naissances et les révolutions.

    Plus précisément, « l’existence d’un pic de naissance 25 ans auparavant » le soulèvement de populations, combinée à la présence d’un gouvernement autoritaire et d’une économie en proie aux difficultés, favoriseraient la montée de contestations qu’elles soient de nature démocratiques ou conservatrices. Ces contestations peuvent alors « conduire à une révolution, à une émigration massive vers les pays riches, et, par l’appauvrissement de la population, un plus grand nombre de personnes devant se partager le même gâteau global, être un élément favorable à une révolution » explique l’universitaire français.

    Cette analyse se base sur l’étude des révolutions tunisiennes et égyptiennes de 2011. La Tunisie a connu un son pic démographique entre 1984 et 1987, et l’Egypte entre 1985 et 1988. Leurs révolutions respectives se sont déroulées environ 25 ans après. Le pic démographique marocain, quant à lui, est plus tardif et demeure élevé pendant longtemps. « Les naissances ont atteint un sommet entre 1992 et 1995, ce qui signifie qu’une révolution pourrait se produire entre 2017 et 2020 » indique le géographe.

    Le Maroc, classé à la 116ème place dans le monde selon l’indice de démocratie de The Economist et 113ème en termes de PIB par habitant, posséderait tous les facteurs favorisant le soulèvement d’une partie de sa population dans les années à venir « sauf si l’émigration massive des jeunes du pays est un exutoire suffisamment important pour les potentiels opposants », précise Laurent Chalard.

    Pour le géographe, il n’existe pas de déterminisme absolu car de nombreux autres facteurs peuvent expliquer les révolutions qui ont entraîné la chute du dirigeant tunisien et égyptien. Toutefois, il ajoute que « l’évolution des naissances constitue un facteur important et largement sous-estimé de l’Histoire, conduisant à des changements géopolitiques majeurs ».

    http://telquel.ma/2015/08/05/revolution-au-maroc-2017-2020_1458524

  • Iran: le directeur de l'AIEA ne rassure pas les parlementaires américains

    Les parlementaires américains sont ressortis "moins rassurés" à propos de l'accord sur le nucléaire iranien qu'avant une réunion avec l'Agence internationale de l'énergie atomique, a indiqué mercredi le sénateur républicain et président de la commission des Affaires étrangères Bob Corker.

    "La majorité des membres ici sont partis avec bien plus de questions qu'ils n'en avaient avant que la rencontre ne se tienne", a expliqué Bob Corker à des journalistes à l'issue d'une réunion de plus d'une heure avec Yukiya Amano, le directeur de l'AIEA, agence qui supervisera les activités nucléaires iraniennes.
    "Je peux dire de mon point de vue que je l'ai quittée bien moins rassuré", a-t-il ajouté.

    Yukiya Amano s'est rendu au Congrès, dominé par les adversaires républicains de Barack Obama, dans le but de les rassurer sur le texte de l'accord historique arraché mi-juillet sur le nucléaire iranien et sur lequel les parlementaires américains doivent se prononcer en septembre.
    "On n'arrive même pas à avoir confirmation que nous aurons un accès physique (au site de) Parchin", où des parlementaires suspectent l'Iran d'avoir travaillé au développement de l'arme atomique par le passé, a déploré Bob Corker.

    Le directeur de l'AIEA devait notamment évoquer deux arrangements parallèles conclus entre l'AIEA et Téhéran, en plus de l'accord trouvé avec les grandes puissances.
    "La question numéro 1 était de savoir si nous aurions accès à ces deux arrangements et la réponse a été +non+", a également regretté le sénateur républicain David Perdue.
    Wendy Sherman, directrice politique et numéro 3 du département d'Etat, qui a lu ces textes, en donnait mercredi des détails lors d'un briefing classé aux sénateurs, à huis clos.

    Ces éléments ne "produisent pas le moindre réconfort" concernant la sécurité, a fustigé le sénateur et candidat républicain à la Maison Blanche Ted Cruz, qui y a brièvement assisté.
    "Cet accord n'est pas foncièrement différent du fait de simplement appeler le guide suprême iranien, lui demander si (l'Iran) développe l'arme atomique, et prendre sa réponse si elle est négative pour argent comptant", a-t-il lancé à des journalistes.
    M. Amano a reconnu la frustration des parlementaires, mais jugé que son "obligation légale est de protéger la confidentialité" de certains éléments.

    Si le Congrès américain donnait son feu vert à l'accord, "les activités nucléaires de l'Iran seraient réduites et nous aurons le plus robuste processus de vérification en Iran", a-t-il ajouté.
    La réunion de l'AIEA était "utile", a convenu le sénateur démocrate Ben Cardin, "mais elle ne doit pas se substituer à la consultation des documents".

    http://www.lorientlejour.com/article/937884/iran-le-directeur-de-laiea-ne-rassure-pas-les-parlementaires-americains.html

Footer:

Le contenu de ce site wed appartient à une personne privée, blog.fr n'est pas responsable du contenu de ce site.