Par Norédine, le 22 avril 2012 à 22:48
33

Planetary Ressources est le nom d’une nouvelle société qui sera officiellement lancée mardi à Seattle. Le projet : faire « des milliers de milliards de dollars » via « l’exploration spatiale et les ressources naturelles« . Est-ce sérieux ? Plutôt ! Regardez…

Dans les actionnaires, il y a le réalisateur James Cameron, Larry Page et Sergey Brin de Google, et Charles Simonyi (un ex-employé de Microsoft et un touriste spatial à répétition).

Cameron a touché le fond de la Terre, il aime les films où on exploite les planètes étrangères. Charles Simonyi, n’est jamais complètement revenu de l’espace et il lui reste quelques millions sous le coude. Quand aux zigotos de Google, il faut bien qu’ils s’amusent avec leurs milliards.

En fait, on ignore ce que va faire la société Planetary Ressources. Le communiqué de presse est assez obscure et très accrocheur. On apprend que ces domaines sont « l’exploration spatiale et les ressources naturelles ». Et que « Cette start-up innovante créera une nouvelle industrie et donnera une nouvelle définitions aux ‘ressources naturelles’. »

D’après le magazine Technology Review du MIT, ce projet vise l’exploitation des astéroïdes. Quand on sait que certains de ces objets célestes contiennent des minerais rares comme le cobalt ou l’or dans des quantités absolument indécentes. (de quoi couvrir nos besoins pendant des milliers d’années) On comprend que cette start-up (sic) n’est pas là pour dilapider son argent dans un projet irréaliste, mais bien pour réaliser de (très) gros bénéfices.

Mardi 24 avril, nous en saurons un peu plus sur les projets de cette nouvelle société qui souhaite partir à la conquête de l’espace. Nous vous tiendrons informé. [Technology Review ; sciences-mag.fr]